La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Face à l’Islam

publié dans regards sur le monde le 23 novembre 2017


 

ISLAMISME : L’ISLAM AU QUOTIDIEN, DANS LES FAITS
(Claude Roland)

Beaucoup de Français ont été choqués par l’assassinat de ces deux jeunes filles innocentes de 20 et 21 ans à la gare St Charles de Marseille le 1eroctobre 2017. D’autres sont révoltés. Mais comme beaucoup de Français, vous ne vous sentez pas concerné car la mentalité habituelle de ce peuple est ainsi. Mais imaginez seulement ce que leurs parents vivent, tout comme ceux qui, dans les différents attentats qui ont secoué ce pays. Ils ont perdu leur enfant. Or le pire pour un être humain est de survivre à ses enfants car cela n’est pas dans l’ordre naturel de la vie. Leur douleur, comme l’a dit une mère à propos de sa petite fille, est « infinie, permanente et irréversible ». Le pire mensonge que l’on se fait à soi-même est le déni mental devant la réalité : nous sommes en guerre, et cette guerre vise d’abord les civils à cause d’une religion hégémonique et conquérante menée par des fanatiques sans aucune tolérance mais pleins de haine sanguinaire. L’islam s’est transformé en un monstre cruel qu’est l’islamisme, et il est bien pire que le nazisme ou le communisme. Il faut accepter cette réalité. Bien sûr, comme beaucoup de Français et d’Européens, vous préférez peut-être espérer dans la protection de l’État ou… de Dieu. Mais même ses serviteurs ecclésiastes sont des cibles de la sauvagerie islamiste ! Vous ne comprenez pas ? Je vais vous expliquer.

L’islam n’est pas (plus) une religion

L’islam n’est pas vraiment une religion mais plutôt un mode de vie qui couvre tous les aspects indissociables d’une vie en société et reste sous-jacent à tous les niveaux : social, juridique, religieux. Des experts l’on expliqué de nombreuses fois mais semble-t-il en vain. Le mode de pensée est complètement différent de celui de l’Occident. Contrairement à ce qu’osent prétendre des musulmans et ce qu’osent diffuser les médias et autres collabos soumis, l’islam n’est ni une religion de paix, ni d’amour, ni de tolérance. Tout ceci n’est qu’illusion pour endormir la méfiance des « mécréants » promis au massacre. Déjà, les chiites et sunnites se battent entre eux à mort depuis 14 siècles. Ensuite, il suffit de regarder ce qu’il se passe au Proche-Orient pour constater que c’est la violence cruelle permanente depuis des décennies, peut-être des siècles. On ne peut absolument pas préjuger de la passivité des musulmans dans la population en général même si une petite minorité est inoffensive. Rien ne dit que ceux que l’on pense pacifistes ne seront pas un jour parmi les hyènes qui égorgent dans des bains de sang. Certains musulmans, pour sauver leur peau sous la menace de leurs « frères », rejoindront les rangs des assassins islamistes ; c’est chose facile. D’autres attendront passivement les fruits des pillages et conquêtes des islamistes, comme beaucoup d’Allemands ont profité silencieusement des pillages et conquêtes nazis pour ensuite clamer après la guerre qu’ils étaient contre le nazisme. Combien de Français ont dénoncé leur voisin durant la révolution de 1789 pour sauver leur peau et profiter des pillages ? Combien de Cubains ont dénoncé leur voisin lors de la prise du pouvoir par Castro pour sauver leur peau et profiter des pillages ? Combien de Cambodgiens ont suivi Pol Pot pour survivre ou se sont alliés volontairement aux Khmers Rouges pour profiter des pillages ? Nul ne peut nier tout cela sauf à être irresponsable et mentalement déviant. Pourtant, nombre de personnes dans les médias, le show-biz, la politique vous susurrent qu’il ne faut pas faire d’amalgame et que le « vivre ensemble » reste possible. Ce n’est que mensonge de gens soumis et collabos qui espèrent ainsi sauver leur peau et se moquent des autres.

Il est l’heure de devenir des lions

Et il y a vos enfants. Ces êtres chers que vous avez vu grandir, que vous avez élevés avec amour et que vous aimez avec tous vos souvenirs. Les faits le démontrent, c’est la roulette russe qui a court. Nul n’est à l’abri et le crime sadique peut toucher tout le monde n’importe où, n’importe quand, surtout quand la victime passe son temps le nez sur son téléphone ou les écouteurs sur les oreilles… cible facile. Il faut faire acte permanent de vigilance pour survivre, ou accepter de mourir assassiné. Mais au-delà de cela, il faut se dresser encore et encore, pour montrer que les moutons promis à l’abattoir peuvent devenir des lions. Et il est l’heure de devenir des lions, face à nos politiciens qui tentent de relativiser le danger. C’est fou comme on peut faire le parallèle entre le gouvernement actuel et celui de Pétain en 1940… Nos dirigeants taillent dans les budgets de l’armée et des forces de l’ordre dans cette époque critique ! Les juges sont trop cléments en punissant mollement les délinquants, presque tous des islamistes potentiels comme l’ont démontré les faits : la plupart des assassins étaient auparavant de simples délinquants connus et multirécidivistes. Il est notoire même que les cités farcies d’immigrants sont des couveuses d’islamistes, car les délinquants s’enhardissent devant le laxisme de la justice et de l’État. Et ce n’est pas la déradicalisation qui va transformer des hyènes assoiffées de sang en de gentils herbivores. Le ministre de l’intérieur actuel a fini par avouer l’échec total de cette procédure complètement naïve mais néanmoins coûteuse. Nos prisons sont des pépinières d’islamistes, de véritables centres d’entraînement physique avec une majorité de musulmans radicalisés qui apprennent à être plus performants dans l’agression. Ils attendent l’heure d’être libérés en masse et armés ; car ce danger existe qu’on le veuille ou non. Saurez-vous alors vous défendre chez vous ? À ce propos, il n’est que de constater ce qu’il s’est passé et ce qu’il se passe à l’île de Saint-Martin, proprement étouffé par les médias qui n’en parlent même plus comme si tout était réglé. Vous avez là un échantillon de ce qu’il se passerait en cas de subversion, catastrophe climatique, sismique, incendiaire ou écologique. Tant pis pour ceux qui n’ont pas compris ou ne veulent pas comprendre. Les islamistes attendent un tremplin, un prétexte pour agir en masses, partout en Europe ; et nos politiciens le savent très bien.

Seules les personnes armées ont pu survivre

Vous comptez peut-être sur la police, la gendarmerie ou l’armée pour vous défendre (les chiens de berger) ? Vous vous leurrez car ils auront déjà bien du mal à sauver leur peau et celle de leurs familles s’ils ne sont pas affectés à la défense de sites sensibles ou de personnalités. De plus, les chiens de berger sont tenus attachés… À St Martin, les gendarmes ont conseillé à des civils de se défendre tout seuls, avec des armes s’ils en avaient ou des cocktails Molotov car ils ne pouvaient pas assurer leur défense face aux pillards, tandis que les douaniers avaient été agressés et pillés. Les gens qui étaient armés ont pu repousser les pillards, quant aux autres… il y a eu des morts par balles ou machette. Et les médicaments anxiolytiques ne sont d’aucune protection, bien au contraire ! Mais les médias aux ordres ont étouffé les infos et des comptes YouTube ou Facebook de témoignages vidéo ont même été supprimés… Donc ne rêvez pas mais soyez déterminés à vous défendre donc défendre votre foyer et la Nation. Daesh a quasiment perdu en Syrie, mais où croyez-vous que la contamination va se reporter ? Car c’est bien de cela qu’il s’agit puisqu’il est désormais évident que c’est la survie de la Nation qui est en jeu. Et là, nous sommes au-delà des partis politiques et des beaux discours. 2000 ans d’histoire sont en passe d’être éradiqués sous l’impuissance quasi-déclarée, et probablement volontaire, de nos dirigeants vu leur comportement évasif, la lâcheté et le laxisme ambiant. C’est le prix de la mondialisation en cours organisée par les rois de la finance internationale qu’à servi Emmanuel Macron. Il est l’heure de demander des comptes par la voie démocratique d’abord. Tant pis pour ceux qui n’ont pas compris, préfèrent ne pas le croire (déni) ou se sont déjà soumis d’avance par lâcheté. La sélection naturelle chez l’humain est dépendante du bon sens, de la vraie information et de l’intelligence de la vie. Si la lâcheté ne protège pas, la connerie tue.

Claude Roland (Source Minurne.org)

Revue-Item.com

article précédent

Le visage de l’Islam

article suivant

Histoire de la Messe Interdite (1)

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS