La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

La prochaine journée d’Assise: « Soif de Paix. Religions et culture en dialogue »

publié dans nouvelles de chrétienté, regards sur le monde le 3 septembre 2016


 Le programme de la visite du Pape François à Assise pour la Journée mondiale de prière pour la paix le 20 septembre prochain a été dévoilé ce jeudi 1er septembre.

 

Le thème de cette journée est « Soif de Paix. Religions et cultures en dialogue ». La visite du Pape interviendra le troisième et dernier jour de la rencontre interreligieuse. À son arrivée vers 11H, le Saint-Père sera accueill

pape assise2

 

Download PDF

Le programme de la visite du Pape François à Assise pour la Journée mondiale de prière pour la paix le 20 septembre prochain a été dévoilé ce jeudi 1er septembre. Le thème de cette journée est « Soif de Paix. Religions et cultures en dialogue ». La visite du Pape interviendra le troisième et dernier jour de la rencontre interreligieuse.

À son arrivée vers 11H, le Saint-Père sera accueilli par Mgr Domenico Sorrentino, l’archevêque d’Assise, le président de la région Ombrie, le préfet de Pérouse et la maire d’Assise. Le Pape François se rendra ensuite au couvent sacré d’Assise où il rejoindra Bartholomée I, le Patriarche œcuménique de Constantinople. Le primat de l’Église anglicane Justin Welby, l’archevêque de Canterbury, le patriarche syriaque orthodoxe d’Antioche et de tout l’Orient Ignace Efrem II seront aussi présents, ainsi que des représentants musulmans et juifs. Le Saint-Père les rencontrera tous un à un dans l’après-midi. Le Père Mauro Gambetti, le Custode du couvent d’Assise sera aussi sur place.

Discours du Pape pour la cérémonie finale

Le Pape déjeunera ensuite, avec à sa table quelques victimes de la guerre. Pendant le repas, Marco Impagliazzo, le président de la communauté Sant’Egidio, rappellera le 25e anniversaire du patriarcat de Bartholomée Ier.

À 16H, ce sera l’heure de la prière pour la paix. La prière œcuménique des chrétiens aura lieu à la basilique inférieure de San Francesco. Et puis à 17H15 aura lieu sur la Piazza San Francesco, la cérémonie finale. Le Pape fera un discours, avant la lecture d’un Appel à la paix qui sera ensuite signé, puis remis en mains propres aux enfants de différents pays. Il y aura aussi un moment de silence pour les victimes de la guerre. Des messages du Patriarche Bartholomée Ier, d’un représentant musulman et d’un représentant du judaïsme, du Patriarche bouddhiste japonais et du fondateur de la communauté Sant’Egidio seront aussi lus lors de la cérémonie.

Cette rencontre d’Assise se tient près de 30 ans après la rencontre historique à laquelle avait participé Saint Jean-Paul II. C’était le 27 octobre 1986. « Le défi de la paix transcende les différences religieuses » avait –il alors déclaré.

 

Source Radio Vatican

 

———————————————————————–

 

Si je devais rencontrer le Pape François, avant cette scandaleuse journée d’Assise du 20 septembre prochain, voilà le livre que je lui offrirais…tout en lui rappelant l’enseignement de Pie XI

Ces « ecclésiastiques » sont des assassins des personnes et de la foi!

« Pour un monde sans islam  » : il faut organiser le divorce…

Aquila1

 

 

Nous avons parfois de bonnes surprises. Ce jeudi soir, nous avons été contactés par Eric Muth, journaliste indépendant, qui nous a proposé une interview exclusive d’Aquila, jeune Kabyle qui a passé 30 ans de sa vie en Algérie, avant de venir vivre en France. Cette femme, dont Riposte Laïque a diffusé quelques vidéos de sa minute anti-islam, a publié un livre intitulé « Pour un monde sans islam », édité aux éditions Tatamis. Bien que le fondateur de cette entreprise, Jean Robin – en conflit avec toute la réinfosphère – ait voulu traîner Pierre Cassen et Christine Tasin au tribunal, sous le grotesque prétexte de « menaces de mort », nous avons décidé, malgré tout, par respect pour le travail et le courage d’Aquila, de publier cette interview, pour laquelle nous remercions encore Eric Muth, que nous présenterons plus longuement ci-dessous.

Jeanne Bourdillon

Veuillez trouver ci-jointe l’interview d’Aquila.

Je suis né en Lorraine (Nancy), et malgré mon intérêt majeur pour la musique classique, la littérature et les Arts, je me suis vite tourné vers le journalisme, dés 1980, pour exercer ma vision sur les sujets importants de notre époque : la politique, la religion, la philosophie. Je pratique également la photographie qui est un complément indispensable et qui complète bien un article. Depuis quelques années la religion catholique fait partie intégrante de mon univers. J’ai horreur de l’hypocrisie, et le secours du ciel ne m’a jamais plus fait défaut. Je combattrai donc tout ce qui est faux prophètes, bien que pour moi l’islam n’est pas une religion mais une soumission à un gourou. Je défendrai jusqu’au bout les racines chrétiennes de la France. On a toujours attaqué la chrétienté parce qu’elle est la vérité. C’est seulement un rapport de force. Toute religion digne de ce nom incarne le respect.

« POUR UN MONDE SANS ISLAM  » UN TEMOIGNAGE POIGNANT D’AQUILA, KABYLE, 30 ANS DANS L’ENFER D’UN GOULAG ISLAMIQUE

L’islam veut détruire le monde, c’est en partie ce que nous révèle, Aquila, née au coeur de l’islam, l’Algérie, elle y vécut trois décennies avant de pouvoir enfin partir en France pour s’y réfugier. Fuyant un mariage forcé. Elle a refait sa vie en France. Pour un monde sans islam est son premier et dernier livre :  » Pour écrire ce livre, ma plume fut trempée dans l’océan de sang des victimes de cette tragédie. Sans cette tragédie ce livre n’existerait pas, c’est le meilleur hommage que je puisse leur rendre… »

Eric Muth

ENTRETIEN EXCLUSIF AVEC AQUILA

1)  Pourquoi ce livre  » Pour un monde sans islam  » , alors que l’on fait tout en France pour minimiser sa portée diabolique ?

Ce livre est le fruit de 40 ans de vie, dont 30 sous oppression islamique en Algérie, et 10 dans une France en voie d’islamisation complète. Les attentats islamiques sanglants ayant frappé la France, ma terre d’adoption, m’ont poussée à réagir, à publier ce livre, pour que tous les Français, tous les Occidentaux comprennent ce qu’est réellement l’Islam.

Mon expérience démontre que l’islam est diabolique. Les Français l’ignorent peut-être encore, ou refusent de le dire quand ils le savent car ils ont peur.

Moi j’ai dépassé le stade de la peur car je l’ai vécu, j’ai vécu dans une société islamisée et mon livre a pour but d’en témoigner et d’alerter les Français.

La peur et l’ignorance ne vous sauveront pas de l’islam et de sa barbarie intrinsèque.

2)  L’islam existe-t-il vraiment ou est-ce une vaste supercherie pour dominer le monde ?

Aucune supercherie hélas. 57 pays sont totalement musulmans dans le monde, souvent sous la charia (loi islamique) ; 1,3 milliards de musulmans prient vers la Mecque ou s’y rendent quand ils peuvent faire le pèlerinage ; le Coran est un des livres les plus lus au monde ; un prophète qu’on ne peut ni dessiner, ni critiquer ni caricaturer sous peine de mort ; une religion qu’on ne peut pas quitter sous peine de mort, et tant d’autres manifestations.

La supercherie c’est que l’islam n’est pas qu’une religion mais une secte politique, juridique et théocratique.

3)   Les islamistes , à votre avis, sont-il protégés par des pays ? Si oui lesquels ?

Les pays occidentaux qui ont des intérêts avec les pétro-monarchies du Golfe font le jeu de l’islamisme en tolérant l’intolérable dans leurs démocraties.

Et en France ils laissent les territoires perdus de la République abriter des islamo-racailles, véritables cellules dormantes prêtes à se réveiller pour commettre l’irréparable au premier moment venu.

Enfin l’ouverture des frontières (notamment par la chancelière allemande) permet aux islamistes de venir librement dans nos pays libres et d’y semer le chaos.

Pendant la guerre civile algérienne, l’Occident a donné l’asile politique aux islamistes. Par exemple le Londonistan date de cette époque, Paris aussi a accueilli bon nombre de terroristes non repentis, tout en refusant l’accueil à des personnes menacées qui ont fini par être tuées.

4)   Qui a intérêt à inciter l’islam à broyer l’occident ?

Les pays musulmans d’abord et avant tout. Boumedienne avait dit dès les années 70 que les pays occidentaux seraient vaincus par les ventres féconds des femmes musulmanes.

Ensuite, les marxistes ont intérêt à provoquer le chaos dans les pays qu’ils dirigent, afin de toujours renforcer l’emprise de l’Etat et pour des raisons électoralistes.

Enfin les Etats-Unis cherchent à affaiblir l’Europe en aidant à son islamisation, sans réaliser qu’ils s’islamisent également par ricochet.

5)   Vous êtes née en Algérie et vous en êtes partie à 30 ans suite à une guerre civile au nom d’Allah. Votre souffrance face à l’horreur a-t-elle été le véritable déclic ?

Le déclic a eu lieu avant la guerre civile appelée « décennie noire ». J’ai vécu deux terrorismes permanents (social et familial) avant de vivre le terrorisme islamiste.

J’ai voulu partir plus tôt mais il a fallu du temps pour que tout se mette en place. La guerre civile ne fut que la goutte d’eau qui fit déborder un vase plein de larmes et de sang.

6)  En tant que musulmane, comment ressentez-vous l’islam aujourd’hui ?

Je ne suis pas musulmane et ne l’ai jamais été, comme je l’explique dans le livre. Par contre je suis née dans une famille et une société musulmane.

L’islam est totalitaire, liberticide, phallocrate, misogyne, antisémite, violent, obsédé sexuel, anti-libéral, et cela n’a pas changé depuis 1400 ans de ce que j’en comprends.

Les 30 ans que j’ai vécus en Algérie ne différèrent en rien des 30 ans qui viennent si je les passe en France, en Angleterre ou en Allemagne qui sont en train de devenir comme l’Algérie.

7)  La France peut-elle et a-t-elle les moyens d’éradiquer ce terrorisme ?

L’islam ce sont trois terrorismes, comme je viens de l’expliquer.

Si vous me parlez de l’islam en temps de guerre, sachez que l’islam même en temps de paix est lui-même un terrorisme.

La seule manière d’éradiquer ces terrorismes est de libérer l’occident de l’islam, d’organiser un divorce entre les deux civilisations qui ne peuvent pas cohabiter ni coexister tant elles sont opposées sur tout.

8)  La France joue-t-elle un rôle dans ces attentats ? Est-elle un peu complice ?

Elle a fait venir massivement des musulmans sur son sol (notamment via le regroupement familial et les allocations données trop généreusement), la justice est extrêmement laxiste ; les services spéciaux semblent dépassés par les événements ; la police est en sous-effectif et a ordre de ne pas intervenir dans les banlieues les plus sensibles par peur d’émeutes comme en 2005 ; etc.

Ces lâchetés quotidiennes font que, de concessions en concessions, l’islam gagne du terrain.

9)  Pourquoi les musulmans en France sont-ils si passifs ?

Ils ne sont pas passifs, ils islamisent le pays avec entrain.

Une majorité d’entre eux se disent favorables à la charia dans les différents sondages qui ont été faits à ce sujet.

Ils sont terrorisés par leurs frères les plus pratiquants, de sorte qu’ils ne peuvent rien dire qui irait à l’encontre de la propagation de l’islam.

Pire, malgré tous les événements tragiques que nous venons de vivre (235 morts, des milliers de blessés), des « islamologues » très invités dans les médias continuent de culpabiliser les Français en les accusant d’islamophobie à la moindre critique de l’islam (burkini récemment, burqa avant, etc.).

10) Les chrétiens de France et le clergé sont-ils trop faibles face à ce déferlement de haine ?

L’Eglise catholique est totalement complice de l’islamisation, et porte une lourde responsabilité dans les attentats perpétrés sur notre sol, y compris contre un prêtre récemment.

Quand on connaît la situation des chrétiens d’Orient, le discours de l’Eglise sur l’islam comme religion de paix est proprement suicidaire.

Je raconte dans mon livre comment un prêtre a refusé de me convertir dans une église parisienne car, m’expliquait-il, l’islam est une formidable religion que je ne devais pas quitter et que nous vénérons le même Dieu.

Je lui avais pourtant expliqué que je n’étais pas musulmane, mais mes origines lui ont suffi pour oser me servir cette propagande islamophile et anti-chrétienne.

11)   Le Pape François est-il vraiment à sa place lorsqu’il dit que l’islam est une religion de paix ?

Il se tait devant des milliers de chrétiens torturés, terrorisés ou tués chaque jour au Moyen-Orient.

Mais il embrasse les pieds des musulmans et récupère des migrants musulmans plutôt que chrétiens.

Il consent donc au massacre des chrétiens d’Orient (qui implorent l’Occident de réagir), et souhaite l’islamisation de l’Occident.

Quant aux catholiques, ils n’osent aller à l’encontre de leur souverain pontife.

12)  Pour revenir à votre livre, avez-vous eu du mal à trouver un éditeur ?

J’ai découvert mon éditeur par la lecture de « Ces maires qui courtisent l’islamisme », de Joachim Véliocas, puis « Il était une foi l’islam » de Majid Oukacha, donc j’ai su que cet éditeur n’avait pas froid aux yeux et qu’il accepterait mon manuscrit. Je n’ai pas été déçue car il m’a donné carte blanche.

13)  Pour vous, l’islam est-elle vraiment une religion ?

C’est plus une secte qu’une religion, pour moi. Si on la quitte, on meurt. L’endoctrinement est permanent. Son gourou, Mahomet, a plus de 1400 ans et continue d’être révéré malgré ses horreurs (pédophilie, violences, viols, pillages, razzias, antisémitisme, etc.).

Propos recueillis par Eric Muth

 

Revue-Item.com

article précédent

La situation dramatique au Gabon: les conséquences du régime démocratique!

article suivant

« Pour un monde sans islam »

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS