La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

D’un évêque en France au patriarche de Venise (I)

publié dans nouvelles de chrétienté le 28 juin 2011


Les trois articles de Jean Madiran, intitulés, le premier, « d’un évêque de France au patriarche de Venise » et le second   »Désormais le christanismer ne serait plus le même », et le troisièeme « Le point de non retour » publiés dans Présent le vendredi 24 juin et le samedi 25 juin 2011 et le mardi 28 juin, – que nous reprenons dans « Nouvelles de Chrétienté » – ,  nous montrent , à l’évidence, que nous vivons encore en plein modernisme . Le modernisme, si bien analysé et si fortement condamné par le saint Pape Pie X ,  fait de la foi et du dogme, le produit de la conscience individuelle et de l’Histoire collective et donc sujette à une évolution perpétuelle et rationnelle, est toujours présent même dans certains membres de la hiérarchie de l’Eglise post conciliaire.

C’est la preuve que  même après un accord entre Rome et la FSSPX, le combat doctrinal, comme vient de le déclarer Mgr Fellay dans son homélie des ordinanations au séminaire de Winona (USA) ne sera pas terminé. Il ne commencera pas pourtant mais se continuera. Et qui pourrait penser autrement. Un accord pratique avec la FSSP X que je souhaite au moins depuis 1992, ne conclura pas la crise de l’Eglise, elle permettrait  toutefois une plus grande efficacité, une plus grande combativité.

Voici les trois articles de Jean Madiran. Un grand merci pour ces trois analyses si vraies et partant si dramatiques.

Premier article:

D’un Evêque de France au patriarche de Venise.

Article de Jean Madiran dans Présent du Vendredi 24 juin 2011

Il porte un drôle de nom, ce nouveau « catéchisme de l’Eglise catholique pour les jeunes » : le saviez- vous, c’est le Youcat. Le nom était déjà pris par Facebook, mais tant pis. La première chose que j’ai sue du Youcat, c’est qu’il a 308 pages. Trois cent huit. Je n’avais pas envie d’en savoir davantage. Trois cent huit pages, ce n’est toujours point le plus urgent, ce n’est donc pas le Petit catéchisme pour enfants baptisés, celui qui manque le plus !

 Une trentaine d’années après la suppression, dans les diocèses, de tous les catéchismes pré-conciliaires, on avait eu l’édition typique du Catéchisme de l’Eglise catholique (CEC), un très gros volume pour l’instruction des évêques, et cinq ans plus tard, corrigée, sa seconde édition typique. Puis, en 2005, nous avons eu le Compendium, ou abrégé, qui était moins énorme. Et maintenant voici le Youcat : la cure d’amincissement se poursuit, on est tombé à
trois cent huit pages. Il faudra encore un réel effort. Les « Premières notions de catéchisme » de saint Pie X avaient 14 pages. Et son « Petit catéchisme », 60.

 Le Youcat actuel existe en une vingtaine de langues. Sa traduction française a été « révisée par Mgr Michel Dubost », l’évêque le plus idoine : il est hautement apprécié,
Golias nous l’assure, comme « un responsable avisé et inspiré du renouveau catéché tique », il a déjà « accompli un travail remarquable » en qualité de président de la « commission épiscopale
de la catéchèse et du catéchuménat ». Cet éminent spécialiste déclare avoir « beaucoup de
respect pour le dogme », mais, ajoute-t-il au sujet du catéchisme, « nous ne sommes pas dans l’expression dogmatique, nous sommes dans la recherche des mots qui traduisent l’expérience ».
Voilà sans doute pourquoi, depuis quarante-cinq ans, il n’y a plus le petit livre du catéchisme pour enfants baptisés.

 Notez-le : ce qui remplace l’« expression dogmatique », ce sont « les mots qui traduisent l’expérience ». Quelle expérience ? Eh bien, la supposée expérience mystique des petits enfants, qu’il ne faudrait pas devancer, mais seulement suivre, en recherchant « les mots qui la traduisent ». Depuis quarante ans cette pure ânerie prétend s’imposer à la place du catéchisme
traditionnel, et c’est ainsi que s’est évaporée dans les diocèses l’instruction religieuse des
enfants.

Une « catéchèse » qui, tout en les « respectant », écarte les dogmes, n’a plus rien à voir avec la religion catholique. Sauf peut-être avec la religion du cardinal Ange Scola, actuel patriarche de Venise. Il est « compté parmi les papabili » selon La Croix du 6 mai dernier qui
s’empresse dans un tel compte, insolent et prématuré ; et qui nous rapporte la déclaration du Patriarche, elle est importante, elle est grave, lisez-la bien : « Désormais, le christianisme ne
sera plus un fait de naissance, mais le résultat d’un choix conscient. »
Pour l’enfant baptisé, le baptême est pourtant un « fait de naissance », le fait, auquel il ne peut
rien, d’être né dans une famille chrétienne. C’est de la part des parents que ce baptême est, non pas d’ailleurs un choix, mais un acte conscient. Pour l’immense majorité des chrétiens, le baptême n’est pas « le résultat d’un choix » personnel,
il est un fait de naissance et d’héritage. Et, n’en déplaise à Mgr Dubost, il donne aux enfants
baptisés une aptitude à recevoir la parole de Dieu, il crée en eux une soif des dogmes. C’est pourquoi il faut un petit catéchisme pour enfants baptisés, il n’a pas besoin d’être malencontreusement retar – dé par les patientes lenteurs d’une catéchèse pour adultes n’ayant jamais eu ou ayant étouffé en eux le baptême chrétien.

 Nous avons reconnu chez le patriarche de Venise la religion MK, la religion de La Croix, celle que Michel Kubler y a enseignée pendant des années, prônant « le passage d’une foi héritée à une foi choisie » (cf. nos Chroniques, voir « MK » et « Kubler » à l’index alphabétique).
Le cardinal Scola n’est pas le seul dans sa rêverie.
Cet envahissement de la hiérarchie catholique par la religion MK, nous n’allons pas le laisser passer
rien dire.

JEAN MADIRAN (extrait de Présent du vendredi 24 juin 2011)

 

Revue-Item.com

article précédent

Sermon de Mgr Bernard Fellay lors des ordinations du 17 juin 2011, à Winona (Etats-Unis)

article suivant

Désormais le christianisme ne serait plus le même!(II)

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS