La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Gender à l’école : 80 députés demandent le retrait des manuels

publié dans flash infos le 5 septembre 2011


Gender à l’école : 80 députés demandent le retrait des manuels

Lu dans « liberté politique » du 31 août 2011:

 

Le 30 août, 80 députés UMP ont demandé de concert, sous la conduite de Richard Maillé, élu dans les Bouches-du-Rhône, le retrait des manuels de SVT destinés aux classes de première, et dans lesquels est promue l’idéologie du Gender.

Mardi 30 août, par l’intermédiaire d’une lettre, quatre-vingt députés UMP ont à nouveau demandé à Luc Chatel, ministre de l’Education nationale, le retrait des manuels scolaires de SVT qui font place à la théorie du Gender auprès des élèves de Première L et ES. Parmi eux Christian Vanneste, Lionnel Luca et Jacques Myard, fondateurs du collectif de la Droite populaire, mais encore Bernard Debré, Eric Raoult et Hervé Mariton.

« Selon cette théorie, écrivent les députés, les personnes ne sont plus définies comme hommes et femmes mais comme pratiquants de certaines formes de sexualités : homosexuels, hétérosexuels, bisexuels, transsexuels ». Cette vision « philosophique et sociologique », qui « affirme que l’identité sexuelle est une construction culturelle », n’est « pas scientifique », déplorent-ils. Les signataires citent un passage révélateur d’un manuel publié par Hachette: « Le sexe biologique nous identifie mâle ou femelle mais ce n’est pas pour autant que nous pouvons nous qualifier de masculin ou de féminin ».

Il est « du devoir de l’Etat de mieux contrôler le contenu des manuels scolaires » affirment les députés, qui ajoutent que la théorie du Gender « n’apparaît pas stricto sensu dans les programmes d’enseignement de SVT » définis par le ministère, en conséquence de quoi ils réclament une action du ministre pour « retirer des lycées les manuels qui présentent cette théorie ».

A moins d’une semaine de la rentrée scolaire, il serait temps que les plus hautes autorités de l’Etat se prononcent sur cette question, sur laquelle la Fondation de Service Politique n’a pourtant pas manqué de les alerter depuis plusieurs mois.

Revue-Item.com

article précédent

Jugement de Mgr Williamson sur la rencontre du 14 septembre, Rome-Mgr Fellay: « Les dons des Grecs » (III)

article suivant

La célébration de la Messe tridentine dans le diocèse de Viviers

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS