La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

L’archevêque de Poitiers remet les curés à l’honneur

publié dans flash infos le 12 septembre 2012


Dans le journal de Poitiers, « Le qutidien de la Vienne », une interveiw de Mgr Wintzer (Important)

L’archevêque de Poitiers remet les curés à l’honneur

Mgr Pascal Wintzer a publié fin juin un décret qui est entré en application samedi. Il parle des curés et annonce un nouveau découpage des paroisses.

Quelles sont les raisons qui vous ont conduit à publier un décret sur les nouvelles paroisses?

Un premier décret avait été publié par Mgr Albert Rouet, mon prédécesseur. Il a été suspendu après que onze prêtres ont adressé un recours auprès de Rome. Il n’était pas tout à fait conforme au droit canonique.

Pouvez-vous préciser?

Le décret manquait de précisions sur la façon dont une paroisse est structurée. Il existe actuellement plus de 600 paroisses en Vienne et Deux-Sèvres. Elles ne correspondent plus aux réalités d’aujourd’hui. Les deux synodes convoqués par Mgr Rouet avaient demandé la création de nouvelles paroisses.

« Curé de paroisse, c’est l’une des missions  du prêtre »

Ces nouvelles paroisses couvriront-elles le territoire des secteurs pastoraux qui eux-mêmes chapeautent les communautés locales?

Ce n’est pas encore décidé. Les 73 secteurs pastoraux d’aujourd’hui ont été définis dans les années 1980. Depuis trente ans, la démographie a évolué. Il y aura des ajustements. La définition des nouvelles paroisses se fera d’ici deux ou trois ans.

Dans le même arrêté, vous précisez ce qu’est un curé. Le mot avait disparu du vocabulaire. Pourquoi le réintroduire?

Quand j’ordonne un prêtre comme je le ferai dimanche prochain à la cathédrale, je l’envoie pour une mission. On peut être aumônier de lycée, d’hôpital… Curé de paroisse correspond à une mission, même si on n’est pas curé en 2012 comme on pouvait l’être au XIX siècle ou en 1950. Je n’invente rien. Je ne fais que reprendre le droit canonique. Et je n’ai rien décidé tout seul. L’arrêté que j’ai pris le 29 juin et qui est entré en application samedi 8 septembre a été validé par le conseil presbytéral.

Quel est donc le rôle d’un curé de paroisse?

Le curé est celui qui annonce l’Évangile. Il est aussi celui qui invite à la prière, organise la liturgie et célèbre l’eucharistie. Son troisième rôle est de gouverner: il préside les différents groupes paroissiaux. Dans tous les diocèses, le rôle des curés de paroisses a été précisé: en Vendée, en Indre-et-Loire, à Angoulême… Et nulle part, le curé de paroisse travaille seul.

Précisément, est-ce que l’arrêté qui entre en application ne vient pas minorer le rôle des laïcs dans l’Église?

Tout en contraire. Je m’appuie sur le concile Vatican II. Les laïcs sont plus que jamais invités à prendre des responsabilités dans l’Église. Chacun, par son baptême porte la mission de l’annonce de l’Évangile. Sur son lieu de travail, dans sa famille… Je le dis et le redis, l’essentiel aujourd’hui ce n’est pas la façon dont l’Église s’organise en interne, mais bien l’annonce de l’Évangile à tous.
D’ici la fin du mois, je publierai une lettre pastorale de onze pages qui précisera l’envoi de chacun en mission.

Propos recueillispar Jean-Jacques Boissonneau

Revue-Item.com

article précédent

le « pro multis » de la consécration du vin du canon romain doit-il être traduit par « pour beaucoup » ou « par « pour tous », voire « pour la multitude »?

article suivant

Et la franc-maçonnerie dans tout ça ?

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS