La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

« Voilà ce qu’on entend sur « Radio Notre Dame »

publié dans regards sur le monde le 18 novembre 2015


(Source le blog de Jeanne Smits)

 

La COP peut-elle ignorer la question démographique ? Depuis les malthusiens jusqu’à Radio Notre Dame

 

Je garde Radio Notre Dame pour la fin. Parlons d’abord des malthusiens de Démographie Responsable.
« La COP21 peut-elle ignorer la question démographique ? » C’est le thème d’une conférence-débat organisée à Paris, ce 19 novembre, par l’association Démographie Responsable qui a pour objectif l’« autolimitation de la natalité » pour « Préserver la Vie sur la planète » pour défendre l’espèce humaine et les « autres espèces vivantes présentes à ses côtés ». Elle œuvre « pour la stabilisation, voire la diminution, de la population humaine ».
Chose amusante, pour adhérer, il faut prendre l’engagement suivant (fautes d’orthographe et de typographie comprises) :

« Notre action portant sur un sujet délicat et controversé, il est demandé aux adhérents de se reconnaître dans la charte suivante : « pour ne pas porter préjudice à la cause que je défend, lorsque je m’exprime dans un espace public en temps qu’adhérent, je m’engage à respecter mes interlocuteurs et à ne pas tenir de propos excessifs.»

On peut donc espérer que jeudi soir, les prises de paroles seront des plus correctes. Mais allez, notez tout de même que Démographie responsable prône la fin des allocations familiales supplémentaires au-delà de deux enfants, tout comme les parts pour le quotient familial au-delà du 2e enfant :

« Autre effet bénéfique de premier ordre, n’incitant plus à la surnatalité, c’est à dire ne faisant plus partie des « mauvais élèves de la classe », la France  pourrait intervenir dans les organismes internationaux pour promouvoir une politique démographique planétaire responsable. »

Les invités de jeudi ? Yves Cochet, Roger Martin de Population matters, Gérard Charollois (Convention vie et nature), Denis Garnier de Démographie Responsable et… Odon Vallet, professeur à Science-Po, « spécialiste des religions », chroniqueur occasionnel à La Croix.

Le logo de l’association ne laisse guère de doute quant à ses préoccupations et aux solutions proposées.
Le site distribue également des bons points, notamment à Hubert de Beaufort pour une chronique sur Radio Notre-Dame sur les réalités démographiques, le 24 octobre dernier. Plaidant in fine pour que la France maintienne les « valeurs de son passé », il s’en prend surtout à la démographie des pays pauvres et ses rapports avec la crise migratoire :

« Un des aveuglements les plus spectaculaires concerne l’écologie. Elle redoute à juste titre les conséquences du réchauffement climatique, mais n’évoque jamais, nous disons bien jamais sa raison principale : l’explosion démographique ayant fait passer en un siècle la population humaine de un à sept milliards d’habitants. Il est pourtant évident que la pollution s’est propagée au rythme de cette croissance, mais le mot démographie est un mot tabou et la fameuse conférence mondiale sur le climat qui va se tenir à Paris n’en dira pas un mot !

« En réalité, la plupart de mouvements écologistes sont des mouvements de gauche, ce qui est bien entendu leur droit, mais qui se parent du qualificatif pour se donner une éthique. Il est désolant que le débat écologique ne porte pas sur cette question vitale pour l’avenir de l’humanité : quelle population notre terre peut-elle nourrir ?

« Peut-on considérer comme viable de voir une population de l’Afrique doubler tous les vingt ans ? Un milliard et demi d’habitants aujourd’hui, deux milliards en 2050 ? Seule la Chine a compris le défi en imposant la politique de l’enfant unique.  Quant à l’Europe elle stabiliserait sa population si elle n’avait pas à faire face aux migrations massives que nous constatons aujourd’hui. »

Vous avez bien lu, sur Radio Notre Dame on peut glorifier la politique de l’enfant unique de la Chine, avec son cortège de crimes, d’avortements forcés, de stérilisations, et son ingérence intolérable dans la vie des familles… On peut s’y réjouir de ce que l’Europe sache « stabiliser » sa population (hors migrants), mais c’est à coups de contraception quasi universelle, de génocide de l’avortement, de refus de la vie…
Qu’en pensent les responsables de Radio Notre Dame ?

Revue-Item.com

article précédent

Sur le blog du Père Viot

article suivant

Lorsque l’Europe avait la foi

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS