La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Réalité!

publié dans regards sur le monde le 15 septembre 2016


L’exécutif essaierait-il de nous dire qu’il faut se manifester pour ne pas voir sa région envahie ?

(Source Bd Voltaire)

Juriste
SG du Collectif Culture, Libertés et Création du RBM 

Devenue incontrôlable, la situation dans la jungle de Calais préfigure la tiers-mondisation progressive de la France. Evidemment, le gouvernement socialiste n’entend pas trouver de solution durable à ce chaos migratoire, qui prend les airs d’une conquête démographique par le sud du monde sur l’Europe occidentale.
Les Calaisiens n’en peuvent plus, régulièrement victimes des exactions causées par lesdits « migrants ». Ils prennent d’assaut les camions partant vers la Grande-Bretagne, charriant avec eux une insécurité qui a fait de Calais une zone de non-France abandonnée par les pouvoirs publics. Il suffit de taper « Calais » sur un moteur de recherche pour mesurer l’ampleur des dégâts.Pas un jour sans que La Voix du Nord ne relate que la circulation a été perturbée par des « migrants » posant des barrages sur la rocade portuaire de la capitale de ces fameuses dentelles qui avaient fait sa richesse. La jungle compte, désormais, plus de dix mille habitants, se répartissant en divers « quartiers » improvisés selon leurs pays d’origine ou leurs religions respectives. Des témoins ont aussi rapporté avoir assisté à des viols, des bagarres ultra-violentes à l’arme blanche ou des trafics de drogues et d’armes.

Face à cette chienlit totale, les socialistes savent qu’ils ne peuvent pas rester éternellement bras croisés alors que les élections présidentielles de 2017 approchent à grand pas.

Ils ont donc décidé de « vider » la jungle de Calais de ses occupants indésirables, non pas pour les renvoyer chez eux – comme cela devrait être fait -, mais pour les répartir sur le territoire national. Faibles et indécis, tenus par les associations immigrationnistes qui pratiquent le chantage aux bons sentiments, les fous qui nous dirigent préfèrent encore planter les graines qui donneront des dizaines de jungles de Calais potentielles plutôt que de couper la mauvaise herbe à la racine.

Les consignes données aux préfets sont, à ce titre, édifiantes : « Afin d’accueillir les migrants de Calais et de la plaque parisienne, le schéma de mobilisation de places d’hébergement sur l’ensemble du territoire a été validé. » L’objectif est connu : faire émerger, d’ici à la fin de l’année 2016, plus de 12.000 places dans les « centres d’accueil et d’orientation » partout en France. Nous allons donc cacher la poussière sous le tapis…

Un seul territoire y échappera : la Corse. Pourtant, la répartition des envahisseurs dépendra « du critère démographique pondéré par les efforts faits par chaque région », ce qui pourrait laisser penser que la Corse devrait, elle aussi, participer à l’effort national d’accueil demandé par le gouvernement. Pourquoi y échappe-t-elle ? Tout simplement parce que les Corses savent montrer leurs muscles. L’exécutif essaierait-il de nous dire qu’il faut se manifester pour ne pas voir sa région envahie ? Preuve est faite qu’ils profitent de la passivité des Français pour mener les pires politiques. Il n’y a qu’en réagissant que nous pourrions les faire reculer.

———————————————

 

 

Migrants de Calais : on dirait que la France se rebelle…

 

Nous sommes en 2016 après Jésus-Christ. Toute la Gaule est occupée… Toute ? Non !

 

Mère de famille.

 (Source: Bd Voltaire)

« Nous sommes en 2016 après Jésus-Christ. Toute la Gaule est occupée… Toute ? Non ! Plusieurs petits villages d’irréductibles Gaulois résistent encore et toujours à l’envahisseur apatride… »

Souvenez-vous, l’année dernière, d’une commune de la Loire qui a manqué de peu d’être le théâtre d’une invasion de clandestins au sens propre. Souvenez-vous, 150 migrants allaient débarquer à Saint-Thurin, bourgade ligérienne de 100 habitants : délirant ratio. La fronde s’est levée et tout le monde est monté au créneau. Le voile s’est levé (et non le burkini, de fait) sur ce qui devait se faire dans la plus grande discrétion.

Une fois n’est pas coutume, la Loire est encore visée, et il semble — vu la taille de l’article de presse — que la commune et l’État s’imaginent pouvoir faire avaler une nouvelle couleuvre aux habitants du roannais sans faire de vague… en catimini. 100 migrants de Calais dans un centre de vacances à Saint-Denis-de-Cabanne ? C’est hors de question !

Pour Saint-Thurin, le ratio était irresponsable, alors l’État s’est sûrement dit qu’il fallait la jouer plus fine, maintenant que le peuple s’est réveillé. Car oui, c’est un problème quand le peuple se réveille.

Par conséquent, les politiques en place vont tenter de continuer à répartir l’immigration de masse par petites doses homéopathiques. C’est-à-dire chercher à disperser, partout en France, de petites quantités de migrants, dans des communes qui n’oseront pas faire d’histoire. Ni vu ni connu. Pas d’annonce en fanfare, pas d’article de presse, pas de tapage médiatique. On leur refile le bébé, qu’ils se débrouillent ! 

Outre les manières parfaitement scandaleuses de l’imposition de ce vivre ensemble sans consultation du peuple, la commune s’imagine faire croire aux habitants que leurs invités ne resteront que quelques mois. La bonne blague ! On se croirait à Forges-les-Bains où la durée provisoire, chez eux, est de quatre ans ! Seulement, le provisoire qui dure, les Français connaissent. Et personne n’oubliera que c’est ainsi que tout a commencé à Calais…

Finalement, les migrants ne sont pas encore arrivés à Saint-Thurin ; avant, ils feront étape à Boën-sur-Lignon ; à Allex, cela risque d’être compliqué ; à Forges-les-Bains, on n’en parle plus : le centre d’accueil a brûlé.

On dirait bien que la France se rebelle…

Par Toutatis, on ne se laissera pas faire !

En savoir plus sur http://www.bvoltaire.fr/isabellesurply/migrants-de-calais-on-dirait-que-la-france-se-rebelle,282372#hdiAGTDooHZeL0JH.99

Revue-Item.com

article précédent

La gravité de la situation en France!

article suivant

Cap Fatima

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS