La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

laurent Obertone. »Guerilla ». le jour où la France plongera dans la guerre civile

publié dans regards sur le monde le 21 septembre 2016


 

 

guerilla_obertone

Les éditions Ring vont publier, le 22 septembre prochain, Guerilla, le nouveau roman de Laurent Obertone, l’une des plumes les plus lues et vendues de ces dernières années en France. Nous avons pu lire l’ouvrage en avant première. Attention, c’est une bombe à retardement que vous allez peut être tenir entre vos mains !

Roman d’anticipation, Guerilla,  débute sur une scène « banale » de descente policière dans une cité « sensible » de la Courneuve, en banlieue parisienne. Sauf que rien ne va se passer comme prévu . Un policier va être lynché à mort par une bande d’immigrés, sous les yeux d’une de ses collègues, tétanisée de peur , et d’un troisième policier qui, après une longue hésitation, ouvre le feu et abat plusieurs de ces « tueurs de flics ».

Dès lors, la cité s’embrase, puis d’autres cités, puis Paris, puis des villes et des villages sombrent dans la violence urbaine, alors que le pays va perdre son Président de la République, tué lors d’un discours « d’apaisement » en banlieue, puis ses services d’urgence, ses communications, son électricité … C’est le début de la guerre civile en France.

Dans ces heures tragiques, presque apocalyptiques qui se déroulent en France, plusieurs personnages vont être alors confrontés à cette violence prise de plein fouet ; on pense à Zoé, cette blogueuse de gauche, militante « pro » ( clandestins, LGBT, immigrés, jeunes de cité…) qui se retrouve, avec ses amis, en proie au déchaînement de bandes ethniques qui n’ont que faire de ses bons sentiments et de son idéologie de gauche déconnectée du réel.

On pense à son ami, le militant « antifa » qui la laisse se faire violer, apeuré qu’il est, par ces bandes. On pense à ces journalistes qui, voyant le pays basculer totalement dans la violence, persistent à titrer sur « les violences policières à l’origine de l’embrasement », alors que le pays entier est hors de contrôle. On pense aussi à ce colonel retraité de l’armée qui, voyant le chaos autour de lui, tente de sauver ce qui peut encore l’être…

Pendant qu’en ville, certains « justiciers » profitent du chaos pour régler définitivement les comptes avec des notables et des élus « jugés responsables de la situation », à la campagne, certains font face, armes à la main, aux tentatives perpétrées par des islamistes ou par des « réfugiés » de semer le trouble dans les villages. La police et la gendarmerie ne peuvent plus que laisser faire … C’est un pays entier qui s’effondre, une page qui se tourne.

Guerilla de Laurent Obertone décrit un des scénario qui pourrait se produire en France dans les années à venir. Quand Jean Raspail, dans « Le Camp des Saints », prédisait l’afflux massif d’immigrés venus d’Afrique et d’Asie dans toute l’Europe, dès les années 70, qui le prenait au sérieux à l’époque si ce n’étaient ceux qui avaient une longue vue sur l’histoire et l’évolution des sociétés ? Lorsque Guillaume Faye écrivit, à la fin des années 90, « La Colonisation de l’Europe », combien étaient-ils, alors, à refuser d’admettre qu’une partie de la France serait en proie, comme aujourd’hui, à des violences urbaines, à des agressions inqualifiables, à des affrontements communautaires ? Qui pourrait sérieusement aujourd’hui contester le sérieux du travail effectué par Laurent Obertone dans « La France Orange mécanique » ?

Guerilla, c’est un missile lâché dans le pays de la pensée unique, dans les salons parisiens sécurisés de ceux qui ne vont jamais «de l’autre côté du périph», dans les salons de campagne«où l’on ne veut pas voir ce qui va arriver» . Guérilla, c’est l’aboutissement possible, violent, sanglant, d’une société française en perdition depuis plusieurs décennies.

La presse subventionnée n’a pour le moment pas évoqué la sortie de ce livre. La communication et la visibilité donnée à « la France Orange Mécanique », même si elle s’avéra relativement courte, avait suffit à déclencher une lame de fond littéraire. Certains craindraient-ils de faire de la publicité ou de donner un écho – y compris très critique – à cet ouvrage dont le ton saccadé permet par ailleurs une lecture rapide et captivante ? La majorité des lecteurs n’a toutefois plus besoin qu’une certaine presse la guide dans ses choix de lecture. Internet est une arme, et les éditions Ring ont parfaitement su saisir comment l’utiliser pour frapper fort à base de livres « chocs ».

Guerilla en fait partie. Il est à lire comme un roman, mais aussi comme un des scénario – atroce – qui pourrait être demain, une partie de notre vie, ou de celle de nos enfants. Si rien ne change …

Guerilla – Laurent Obertone – Ring – 19,85€

Pour commander le livre, c’est ici : Guerilla – Le jour ou tout s’embrasa

Yann Vallerie

Revue-Item.com

article précédent

Cheyenne Carron: une cinéaste engagée

article suivant

En Angleterre: la réforme scolaire de Mme Theresa May

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS