La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Le Pape François et le racisme en Afrique

publié dans regards sur le monde le 16 juin 2017


Le pape François face au racisme dans l’Eglise en Afrique

 

Le Souverain Pontife stigmatise régulièrement le racisme, en Europe et aux Etats-Unis, ce en quoi l’on ne saurait lui donner tort, sauf qu’il assimile le refus d’accueillir sans condition des millions de « migrants » au racisme et à la xénophobie. Or, le racisme, authentique celui-là, il doit actuellement l’affronter en Afrique, non pas seulement dans la société civile mais aussi, ce qui est bien plus grave, dans l’Eglise. Il le dénonce, bien sûr, mais avec beaucoup plus de discrétion que celui qu’il attribue aux citoyens d’autres continents. Le 8 juin, François recevait en audience une délégation du diocèse nigérian d’Ahiara conduite par le cardinal John Onaiyekan, administrateur apostolique de ce petit diocèse du sud-est du pays où les catholiques contestent leur évêque, Mgr Okpaleke, nommé en 2012 par Benoît XVI. Pourquoi ? Parce qu’il n’était pas issu de l’ethnie Mbaise comme l’était Mgr Victor Chikwe, mort en 2010 après avoir été le premier évêque du diocèse pendant un quart de siècle. Mgr Okpaleke vient en effet de l’Etat voisin d’Anambra, comme le cardinal Francis Arinze, ancien préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements. Les prêtres du diocèse d’Ahiara accusent d’ailleurs ce dernier, proche de Benoît XVI, d’avoir voulu « placer » dans leur diocèse un évêque ami et issu de sa propre région et ethnie. Notons, au passage, que c’est là un des drames de la décolonisation. Parmi les aspects positifs de la colonisation, il y avait l’autorité des colonisateurs qui permettait de contenir les rivalités ethniques et tribales, ce qui a permis d’éviter des conflits sanglants qui, malheureusement, ont prospéré depuis le départ des puissances coloniales. La situation dans le diocèse est si dramatique que le nouvel évêque a dû être ordonné dans le diocèse voisin d’Owerri! Il n’a pas encore pu accéder à sa résidence épiscopale, des jeunes ont même barricadé la cathédrale pour empêcher qu’il en prenne possession ! Comment a réagi le pape face à cette situation intolérable ? Il n’a pas manifesté cette vigueur qu’on lui connaît quand les droits de l’homme sont en cause dans le monde et il n’a menacé personne d’excommunication. Il a nommé un administrateur apostolique du diocèse en la personne du cardinal John Onaiyekan, archevêque d’Abuja et homme de dialogue. La presse nigériane a ainsi déjà évoqué la possibilité que Rome supprime le diocèse d’Ahiara, pour le fusionner avec celui d’Owerri dont il avait été détaché en 1987.

(Source Bulletin d’André Noël n° 2521)

Revue-Item.com

article précédent

Pie XII et la protection des Juifs pendant la guerre

article suivant

La difficile ‘immigration en Europe

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS