La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Une belle initiative

publié dans regards sur le monde le 15 octobre 2017


Au moins un million de catholiques pour former une chaîne et réciter le chapelet le long des frontières de la Pologne à l’occasion de l’anniversaire de la Flotte Chrétienne sauvant l’Europe des Ottomans musulmans.

Les évêques de Pologne ont encouragé les catholiques à participer à la messe du 7 octobre pour prier pour le salut de la Pologne, selon Aleteia. Le chapelet commémore la fin du centenaire de Fatima lors de la fête de Notre-Dame de la Victoire et l’anniversaire de la bataille de Lépante de 1571, lorsque la Flotte de la Ligue Sainte a vaincu l’Empire Ottoman et sauvé l’Europe de l’Islamisation, selon le Catholic Herald.

 

Les organisateurs de la messe disent que l’événement peut réaliser une victoire spirituelle de même ampleur.

« Nous croyons que si un million de Polonais prient le long des frontières du pays, cela peut non seulement changer le cours des événements, mais ouvrir le cœur de nos compatriotes à la grâce de Dieu », affirment les organisateurs sur leur site internet . « La puissante prière du Chapelet peut influer sur le sort de la Pologne, de l’Europe et même du monde entier ».

La Messe du Chapelet reflète l’histoire de la bataille de Lépante au cours de laquelle le pape Pie V a ordonné aux églises de Rome de rester ouvertes jour et nuit pour prier et intercéder au nom des forces militaires de la Ligue Sainte, et affirmé qu’ils pourraient contrer l’avance Ottomane en Europe.

Pie V a spécifiquement encouragé les participants à prier le Chapelet pour invoquer l’intercession de la Sainte Vierge Marie. Les fidèles ont prié jour et nuit et tout au long de la bataille de Lépante, et quand la victoire a été remportée, Pie V a déclaré le 7 octobre jour de fête.

La conférence épiscopale Polonaise a officiellement approuvé le prochain chapelet de messe et a exhorté «tous les fidèles à se joindre à cette initiative». Les évêques ont déclaré que ceux qui ne peuvent pas se rendre à la frontière peuvent prier dans leurs maisons, hôpitaux ou églises.

Revue-Item.com

article précédent

Martin Mosebach: un grand défenseur de la liturgie traditionelle

article suivant

Benoît XVI et la liturgie

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS