La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Maurice Allais et les causes du chômage français

publié dans doctrine politique le 16 janvier 2010


Maurice Allais et les causes du chômage français

Lu dans POLEMIA

La relecture des textes de Maurice Allais, seul prix Nobel d’économie français est lumineuse. Les causes du chômage y sont clairement identifiées : le libre-échange mondial, les effets pervers de la protection sociale, l’immigration extracommunautaire.

Philippe Bourcier de Carbon, président de l’AIRAMA, l’association des amis de Maurice Allai, présente ici un bref résumé des thèses du Prix Nobel

Dans son allocution solennelle devant l’UNESCO à Paris d’avril 1999 (1) Maurice Allais rappelle les cinq dimensions du chômage en précisant:

« Le chômage est un phénomène très complexe qui trouve son origine dans différentes causes et dont l’analyse peut se ramener, pour l’essentiel, à celle de cinq facteurs fondamentaux :

1. le chômage chronique induit dans le cadre national, indépendamment du commerce extérieur, par des modalités de protection sociale ;

2. le chômage induit par le libre-échange mondialiste et un système monétaire international générateur de déséquilibres ;

3. le chômage induit par l’immigration extra communautaire ;

4. le chômage technologique;

5. le chômage conjoncturel.

Libération mondiale des échanges et disparités des salaires réels

En fait, la cause majeure du chômage que l’on constate aujourd’hui est la libéralisation mondiale des échanges dans un monde caractérisé par de considérables disparités de salaires réels. Ces effets pervers en sont aggravés par le système des taux de change flottants, la déréglementation totale des mouvements de capitaux, et le « dumping monétaire » d’un grand nombre de pays par suite de la sous-évaluation de leurs monnaies. »

Dans un autre ouvrage, La Mondialisation, la destruction des emplois et de la croissance : l’évidence, empirique, Maurice Allais a poussé plus loin son analyse (2). Ses évaluations économétriques entreprises à partir des chiffres officiels du Ministère du Travail et de l’Emploi français conduisent Maurice Allais à quantifier ainsi la répartition du sous-emploi total en France en 1999

1. 24,5% pour le chômage chronique induit dans le cadre national, indépendamment du commerce extérieur, par des modalités de protection sociale ;

2. 50,7% pour le chômage induit par le libre-échange mondialiste et un système monétaire international générateur de déséquilibres ;

3. 17,0% pour le chômage induit par l’immigration extra communautaire ;

4. 5,2% pour le chômage technologique;

5. 2,6% pour le chômage conjoncturel.

Philippe Bourcier de Carbon

23/12/2009

(1) Maurice Allais: La Mondialisation, le chômage et les impératifs de l’humanisme, « Science et Humanisme Un siècle de Prix Nobel, UNESCO, PARIS, 9-10 avril 1999

(2) Maurice Allais: La Mondialisation, la destruction des emplois et de la croissance : l’évidence empirique, Editions Clément Juglar, page 180.

Correspondance Polémia

05/01/2009

Revue-Item.com

article précédent

Jean de France : “Un prince français”

article suivant

Impasse à Kaboul

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS