La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Pour un débat de fond sur les “minorités islamistes”

publié dans flash infos le 1 mars 2011


Pour un débat de fond sur les “minorités islamistes”

source: « Sedcontra » d’Hugues Keraly du 1 mars 2011

Derrière toutes les tempêtes arabo-musulmanes qui éclatent aujourd’hui au sud de la Méditerranée, une seule force politiquement significative est tapie, patiente et violente à la fois, organisée pour la prise du pouvoir et la confiscation progressive de toutes les libertés : celle des organisationsislamistes, qui y travaillent dans l’ombre depuis près de trois générations, qu’on le veuille ou non.

On nous dira avec raison que 99,9% des musulmans ne sont pas “islamistes”, au sens totalitaire et guerrier du terme, comme l’ont prouvé les sympathiques et dynamiques Tunisiens sous le régime de Bourguiba et de Ben Ali, dont l’effondrement chaotique fait bêtement pleurer de joie (chez nous) les puissances qui fabriquent l’opinion. Et comme le prouvent aujourd’hui les révoltes nouvelles qui se lèvent en Egypte, en Algérie, au Yémen et jusque dans la dictature du Colonel Khadafi… – Mais les un pour mille qui restent, mêlés aux braves manifestants,  vous en faites quoi ? vous les tenez comment ? La détermination d’un pour mille reste largement suffisante pour imposer sa loi d’airain aux autres, comme l’ont établi de façon définitive les précédents jacobins, bolcheviques, nazis, maoïstes, iraniens ou talibans !

… Depuis quand les minorités actives et militantes mènent-elles ainsi le monde, pour le meilleur ou pour le pire ? Réponse indiscutable de tous les historiens : depuis la nuit des temps.
On nous objectera aussi que nombre d’autorités spirituelles de l’Islam (en Europe) prêchent la charité en actes, le dialogue et la coexistence pacifique avec l’Occident. – Mais pouvons-nous vraiment les croire, lorsque des peuples entiers, intelligents et instruits, comme à travers toute la République iranienne, sont maintenus ou ramenés de force contre leur volonté à l’obscurantisme et la violence de la Charia ?

Pouvons-nous encore les croire, lorsqu’un enfant de quinze ans se fait exploser au milieu de la plus grande concentration possible de ses frères humains, de façon à provoquer le plus grand nombre possible de victimes innocentes, et qu’il n’a pas manqué d’imams, de mères et de sœurs musulmanes pour l’encourager dans ce suicide et dans ce crime, au nom d’Allah ? 

C’est un vrai, un grand problème de fond que celui de cette “minorité religieuse” qui méprise la liberté de conscience, abomine la liberté d’expression, terrorise ou assassine les femmes, enfin échappe à tous les critères occidentaux du bien et du mal, de la relation personnelle au divin et de la séparation des pouvoirs… Un problème qui commence sérieusement d’être soulevé, en France, par des penseurs indépendants de toutes catégories, quitte à se faire couvrir d’insultes par les “idiots utiles” qui animent nos plateaux de télévision.
Tant mieux. Expliquons-nous franchement. Sans tabous suicidaires. Battons-nous sur nos valeurs. Il est temps d’ouvrir sur ce sujet crucial pour la survie de notre propre culture un grand débat de fond.
Pourquoi cette minorité historique déteste-t-elle le monde entier (“mauvais musulmans” inclus) ? Pourquoi nous fabrique-t-elle encore des preneurs d’otages et s’enthousiasme-t-elle pour ses candidats au suicide terroriste ?

Ces questions peuvent nous sembler lointaines, tant qu’elles se confinent, sur nos écrans de télévision, au Proche et au Moyen-Orient… Faut-il vraiment attendre qu’elles sévissent en banlieue parisienne pour s’interroger sur les causes, les filiations, les remèdes, entre hommes de bonne volonté, de droite comme de gauche, croyants ou non croyants ?

© Hugues Kéraly / Sedcontra.fr / 1er mars 2011

Revue-Item.com

article précédent

Assise III : pourquoi s’y opposer.

article suivant

Un communiqué de Bernard Antony

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS