La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Une lettre de Mgr Fellay à ses prêtres

publié dans flash infos le 16 avril 2012


M. Andrea Tornielli écrit dans son site Vatican Insider, du journal italien La Stampa.

Le message personnel de Mgr Fellay à ses prêtres

Le supérieur de la Fraternité Saint-Pie-X a écrit à ses prêtres: « Nous espérons qu’ il y aura un accord si l’on ne nous demande pas des concessions qui touchent à la foi et si Rome nous garantit  une véritable liberté ».

Par Andrea Tornieeli |

Le Supérieur Général de la FSSPX, Mgr Bernard Fellay, dans l’après-midi du 14 Avril, a pris la plume et le papier et il a envoyé un message aux trois évêques et à tous les prêtres qui appartiennent au groupe lefebvriste, en précisant la situation actuelle des relations avec le Saint-Siège.

Mgr Fellay, en faisant référence à des indiscrétions de la presse sur un résultat positif et prochain du dialogue avec Rome, aurait expliqué qu’à ce moment il n’y a rien de définitif, ni dans le sens d’une reconnaissance canonique, ni dans le sens d’une rupture, et que c’est donc encore un moment d’attente.

L’évêque, selon les informations obtenues par le Vatican Insider, a voulu confirmer aux prêtres de la Fraternité ce qu’il avait écrit il y a quelques jours, en rappelant les deux principes qui guident les relations des lefebvristes avec Rome: la première, c’est que des concessions qui touchent la foi ou qui dérivent de la foi (la liturgie, les sacrements, la morale et la discipline) ne soient pas demandées à la FSSPX. La seconde, c’est qu’une vraie liberté et autonomie d’action soit donnée à la FSSPX, ce qui lui permettrait de grandir et de se développer.

Comment peut-on interpréter ce message du supérieur lefebvriste?

Tout d’abord, il est intéressant de remarquer que la possibilité d’un résultat positif ne soit pas absolument niée – cet accord, du reste, de nombreuses sources, celles proches de la FSSPX et celles proches du Vatican, le considèrent probable et imminente. Mgr Fellay, qui sait qu’il y a un groupe ouvertement opposé à l’accord dans la FSSPX (estimé à environ 25% des membres, mais qui comprend également les trois autres évêques, Mgr Williamson, Mgr Tissier de Mallerais et Mgr de Galarreta, bien que avec des raisons différentes), voulait calmer les esprits de ses confrères sur le fait qu’un règlement canonique et la rentrée dans la pleine communion va prendre du temps, en fonction de ces deux conditions rendues publiques par lui dans les dernières semaines.

Revue-Item.com

article précédent

FSSPX : une déclaration imminente de Rome ?

article suivant

« Un accord éminent »…entre Rome et la FSSPX

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS