La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

« Un accord éminent »…entre Rome et la FSSPX

publié dans flash infos le 17 avril 2012


]Aux USA, les lefebvristes sermonnent les évêques

SOURCE – Natalia Trouiller – La Vie – 16 avril 2012

——————————————————————————–

FSSPX: Le district des USA fait la leçon aux évêques

Alors que l’on attend de façon imminente le dénouement des pourparlers entre la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X et le Vatican, le district lefebvriste des Etats-Unis publiait vendredi sur son site un véritable correctif doctrinal à la lettre de la Conférence américaine des évêques catholiques (USCCB) sur la liberté religieuse. Intitulée « Notre première, notre plus chère liberté », cette lettre des évêques appelait les Américains à s’élever contre le Contraception Mandate qui, selon eux, menace la liberté religieuse. Voici des extraits de ce que le district américain de la FSSPX écrit en retour: « Cette exhortation est remplie d’affirmations erronées et de tragiques exemples pris dans l’histoire de notre pays, lorsque certains principes catholiques ont été compromis [...]. En premier lieu, la Foi nous enseigne que ‘notre plus chère liberté’ [n'est pas la liberté religieuse mais] c’est la libération du péché originel et de sa conséquence la mort éternelle, que Notre Seigneur Jésus-Christ a obtenue pour nous à travers sa Passion, sa Mort et sa Résurrection. [...] Certes, nous devons nous battre pour la liberté de l’Église catholique – ce qui implique la capacité pour elle de s’acquitter de sa mission divine pour sauver les âmes [...]. Cependant, c’est une chose bien différente que de défendre la liberté religieuse, une idée fausse qui a pris naissance avec les protestants, et qui fut condamnée comme hérésie sous le titre générique de ‘libéralisme’. Malheureusement, l’USCCB exhorte les catholiques à légitimement défendre la liberté de l’Église par l’intermédiaire du faux principe de la « liberté religieuse » – et, ce faisant, a présenté une série de contrefaçons historiques de l’histoire ecclésiastique de notre pays qui est un autre exemple d’erreur: ‘l’américanisme’, condamné par le pape Léon XIII dans Testem benevolentiae nostrae. »

La publication de cette lettre – qui accuse de façon à peine voilée les évêques catholiques d’hérésie – intervient, et c’est ce qui en fait tout l’intérêt, alors que la plupart des vaticanistes s’appuient sur des sources concordantes proches du dossier affirmant que la Fraternité et Rome sont parvenues à un accord. S’agit-il de rassurer ceux parmi les lefebvristes qui craindraient une dilution de la Fraternité dans l’Eglise, ainsi que Jean Mercier l’explique sur son blog, ou bien un signal envoyé à Rome montrant que la Fraternité n’entend renoncer aucunement à son rôle d’aiguillon?

Par ailleurs, le district d’Allemagne, devant les rumeurs de plus en plus insistantes d’un accord entre la Fraternité et le Vatican dans les prochains jours, a publié le communiqué suivant: « Actuellement, ni la Maison généralice de la Fraternité, ni le Vatican n’ont fait de déclaration. Suivant le Spiegel et le Figaro, les principaux organes de presse ont publié des spéculations précipitées au regard de l’issue des pourparlers. Nous vous tiendrons au courant sur ces évolutions importantes pour la Fraternité et pour toute l’Eglise catholique ».
[...]

Revue-Item.com

article précédent

Une lettre de Mgr Fellay à ses prêtres

article suivant

Mgr Pozzo et l’IBP

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS