La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Communiqué de l’Agrif: « je ne marcherai plus ! »

publié dans flash infos le 4 avril 2013


Frigide Barjot : je ne marcherai plus !

C’est à en pleurer !

Gérard Bapt, député socialiste de la Haute-Garonne, a beau jeu, ce mardi 2 avril à 13 h sur France-Inter, de dénoncer, avec raison, la présence de madame Tellenne alias Frigide Barjot au congrès de l’organisation en France des Frères Musulmans, l’UOIF.

Nés en Égypte, les Frères Musulmans constituent l’une des principales organisations internationales de l‘islamisme conquérant.

Ils entendent imposer partout comme en Égypte, au Soudan, en Libye et demain en Syrie, la soumission de la société à la charia et, pour les chrétiens, les régimes de discrimination et de persécution de la dhimmitude.

De toutes parts je reçois l’expression de la consternation de mes amis des communautés chrétiennes d’Orient et aussi des défenseurs d’une saine conception de la laïcité.

Après être tombée dans le panneau dialectique de la hantise de l’homophilie nécessaire contre « l’homophobie », voici que Frigide Barjot tombe tout aussi étourdiment dans celui de « l’islamophilie ».

Ce serait accablant d’indigence intellectuelle si ce n’était accepté et relayé par ceux qui la financent et la conseillent, politiques ou religieux, commettant en l’occurrence une énorme faute de légèreté idéologique.

Au final des courses, Frigide Barjot et les irresponsables qui la cautionnent n’auront-ils pas ainsi accompli un grand travail de banalisation de l’homosexualité et de légitimation de l’islam ?

Jusqu’à l’explication finale où, demain, les Frères Musulmans règleront, comme prévu par la charia, le sort des homos si chers à Frigide Barjot.

Je suis donc aujourd’hui amené à déclarer ceci : les autres feront ce qu’ils voudront ; moi, je ne marcherai plus dans les manifs dites « pour tous » de madame Barjot. Car si je répugne à choisir la peste contre le choléra, je n’approuve ni la peste de la banalisation homosexuelle ni le choléra de la pénétration islamique.

Je n’en veux pas personnellement à Frigide Barjot. Elle n’est pas à la hauteur de la « taqqyia », l’art islamique de la dissimulation, tactique du double langage que l’intelligent Tariq Ramadan, (petit-fils d’Hassan el-Banna, le fondateur des Frères), manie aujourd’hui avec un art consommé. Mais je ne puis plus me taire lorsque, tel le joueur de flûte de Hamelin, elle entraîne derrière elle de grandes masses de braves gens se noyer dans la mer des utopies.

Frigide Barjot a pu servir.

Maintenant elle est nuisible.

—————————–

Enfin! Ce n’est pas trop tôt

Revue-Item.com

article précédent

« Le Mariage homosexuel est avant tout un vice d’intelligence »

article suivant

L’APPLICATION DOMINICALE ET HEBDOMADAIRE DE SUMMORUM PONTIFICUM EN FRANCE AU 28 FÉVRIER 2013

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS