La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

La loi Laborde

publié dans regards sur le monde le 12 mars 2015


 

Loi Laborde : Le fort communiqué de Mgr Pontier

Hier, un communiqué d’une rare fermeté était diffusé par la conférence épiscopale. Le voici :

Obligation de neutralité dans les structures privées accueillant des mineurs

La proposition de Loi Laborde suscite une très vive inquiétude des évêques

Jeudi 12 mars 2015 sera présentée à l’Assemblée nationale une proposition de loi « visant à étendre l’obligation de neutralité à certaines personnes ou structures privées accueillant des mineurs et à assurer le respect du principe de laïcité ».

Face à ce texte, la Conférence de Evêques de France exprime sa très vive inquiétude. Elle y voit l’inspiration manifeste d’une méfiance vis-à-vis des religions dont il faudrait protéger les mineurs.

Elle souligne que lier le respect de la neutralité à la nature du financement est un dévoiement de la lettre comme de l’esprit de la loi de 1905 qui régit notre laïcité.

Elle dénonce fermement une nouvelle attaque qui cherche non plus seulement à reléguer les religions dans la sphère privée mais dorénavant à les cacher en les faisant disparaître progressivement de tout lieu de vie sociale.

En minant ainsi peu à peu, insidieusement, notre modèle de laïcité, ce n’est pas un Etat laïc qu’on veut garantir mais promouvoir une société vidée de toute référence religieuse. Nous ne pouvons l’accepter ; cela ne correspond en rien à la réalité de notre société.

+ Georges PONTIER
Archevêque de Marseille
Président de la CEF

De mémoire, je n’avais jamais lu un communiqué aussi indigné, direct de la part de la Conférence épiscopale. Les différentes lois qui ont porté atteinte à la vie humaine et à la famille n’ont pas eu droit à un communiqué aussi tranché.

Qu’est-ce donc que cette loi Laborde ? C’est une proposition de loi déposée par la sénatrice PRG de Haute-Garonne Françoise Laborde. Elle fait suite à l’affaires de la crèche Baby Loup, où une femme voilée licenciée avait porté plainte. La Cour de cassation avait donné raison en juin 2014 à cette crèche associative qui avait licencié une salariée, car elle refusait d’enlever son voile comme le demandait le règlement intérieur. Cette loi vise à instaurer « une obligation de neutralité à certaines personnes ou structures privées accueillant des mineurs et à assurer le respect du principe de laïcité. » Dans les faits, tout établissement qui bénéficierait d’une aide financière publique devrait se soumettre à cette disposition, en l’inscrivant dans son règlement intérieur.

Cette mesure financière inquiète l’Eglise qui est en France. Si elle est timorée sur la défense de la vie, la défense de ses intérêts financiers est non négociable. Si le risque est de promouvoir une société vidée de toute référence religieuse, il est aussi de couper les financements publics des structures catholiques sous contrat avec l’Etat.

Le texte a pour l’instant été adopté par le Sénat. Il devait être examiné par l’Assemblée le 12 mars mais il a été finalement décalé, afin de laisser passer les élections départementales. Il devrait être à l’ordre du jour de l’Assemblée en mai prochain.

mais cette proposition de loi ne concerne pas seulement les écoles libres sous contrat mais bien également les écoles libres, entièrement  libre.  Cette loi, si elle passe, peut bien être généralisée.

Cette proposition de loi est très grave. Il faut se mobiler fort, très fort…

Revue-Item.com

article précédent

Allemagne: attenta islamiste évité contre la cathédrale de Brême

article suivant

Un nouveau film sur Pie XII et les Juifs

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS