La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Suivez les activités de l'Abbé Aulagnier
Entraide et Tradition
la doctrine catholique

Le sacerdoce catholique. Quatorsième Conférence

3 décembre 2010
Quatorzième conférence. « domus adorationis » Nous avons dit que le prêtre est un « alter Christus ». Cela se voit excellemment dans sa fonction de consécrateur du Corps et du Sang du Christ, lors du saint Sacrifice de la Messe. Le prêtre dit bien « Ceci est mon Corps. Ceci est mon Sang ». Agissant « in persona Christi », il s’identifie au Christ Seigneur. Or le Christ fut le « grand priant », le « grand adorateur de Dieu ». Il est le grand adorateur de Dieu ». Il prie souvent sur la montagne Mt 14 24 Seul (ib) A l’écart Lc 9 18, Même quand tout le monde le cherche...

Le sacerdoce catholique. Douzième et treizième conférences

3 décembre 2010
Douzième et treizième conférences. L’amour de Dieu Domus caritatis (2) Approchons nous maintenat de la pensée de saint Bernard de Clairvaux dans son traité merveilleux : “de l’amour de Dieu” Chapitre 1 : Pourquoi et comment on doit aimer Dieu ? 1- Tu me demandes de te dire pourquoi il faut aimer Dieu et comment? Je te réponds: la raison d’aimer Dieu, c’est Dieu lui-même ! La mesure de cet amour, c’est de l’aimer sans mesure. Est-ce que cela ne suffit pas ? Si, bien sûr, mais seulement pour un sage. Or, je parle aussi pour des ignorants (Romains...

Le sacerdoce catholique. Onzième conférence

3 décembre 2010
Onzième Conférence. L’amour de Dieu Domus caritatis. (1) L’œuvre salvifique de Dieu étant ce qu’elle est, nous devons y répondre par le plus grand des amours. C’est ce que nous enseigne les saints. Et plus particulièrement saint Grignon de Montfort et saint Bernard. Nous allons méditer leurs pensées sur leurs textes Et tout d’abord sur le texte de saint Grignon de Montfort, son chapitre 13 de son livre « l’amour de la Sagesse éternelle » intitulé : Abrégé des douleurs inexplicables que la Sagesse incarnée a voulu souffrir pour notre amour. [1. La raison la...

Le sacerdoce catholique. Dixième conférence

3 décembre 2010
Dixième conférence. Domus salutis (7) Les fruits du sacrifice de NSJC Arrivé à ce point de notre méditation, il ne nous reste plus qu’à expliquer — mais avec soin — les avantages et les biens que la Passion du Sauveur nous a procurés. §-1 En premier lieu, Jésus-Christ par ses souffrances nous a délivrés du péché. Le catéchisme du Concile de Trente donne deux citations de l’Ecriture, une de saint Jean et une de saint Paul : « Il nous a aimés, dit Saint Jean (Apoc 1 5) et Il nous a lavés de nos péchés dans son sang. Et encore, comme dit l’Apôtre (Col 2 13-14)...

Le sacerdoce catholique. Neuvième conférence

3 décembre 2010
Neuvième conférence Domus salutis (6) Le mystère de la rédemption. Mais pourquoi le sacrifice de Jésus-Christ ? Le sacrifice, expression de l’amour du Christ Dieu pouvait nous relever par pure miséricorde, sans nous racheter ; et même dans l’hypothèse du rachat, où la justice exige un paiement complet, le sacrifice proprement dit n’était pas nécessaire. S’il est vrai que la rédemption demande une satisfaction, nous avons montré également que celle-ci peut-être équivalente, surabondante même sans aller jusqu’à la souffrance et sans se terminer dans l’immolation....

Le sacerdoce catholique. Huitième conférence

3 décembre 2010
Huitième Conférence Domus salutis (5) La passion : expression de l’amour de Jésus pour son Père et pour nous. Un amour totalement libre Sans doute, d’abord et avant tout, c’est par amour pour son Père que Jésus a voulu subir la mort de la Croix. Il le dit lui-même explicitement : « Afn que le monde sache que j’aime mon Père, j’accomplis sa volonté, qui est que je me livre à la mort »… Mais c’est aussi en raison de l’amour qu’il nous porte. A la dernière Cène, quand va sonner l’heure « d’achever » son oblation, que dit-il à ses apôtres réunis autour...