La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Suivez les activités de l'Abbé Aulagnier
Entraide et Tradition
la doctrine catholique

Le sacerdoce catholique. Onzième conférence

3 décembre 2010
Onzième Conférence. L’amour de Dieu Domus caritatis. (1) L’œuvre salvifique de Dieu étant ce qu’elle est, nous devons y répondre par le plus grand des amours. C’est ce que nous enseigne les saints. Et plus particulièrement saint Grignon de Montfort et saint Bernard. Nous allons méditer leurs pensées sur leurs textes Et tout d’abord sur le texte de saint Grignon de Montfort, son chapitre 13 de son livre « l’amour de la Sagesse éternelle » intitulé : Abrégé des douleurs inexplicables que la Sagesse incarnée a voulu souffrir pour notre amour. [1. La raison la...

Le sacerdoce catholique. Dixième conférence

3 décembre 2010
Dixième conférence. Domus salutis (7) Les fruits du sacrifice de NSJC Arrivé à ce point de notre méditation, il ne nous reste plus qu’à expliquer — mais avec soin — les avantages et les biens que la Passion du Sauveur nous a procurés. §-1 En premier lieu, Jésus-Christ par ses souffrances nous a délivrés du péché. Le catéchisme du Concile de Trente donne deux citations de l’Ecriture, une de saint Jean et une de saint Paul : « Il nous a aimés, dit Saint Jean (Apoc 1 5) et Il nous a lavés de nos péchés dans son sang. Et encore, comme dit l’Apôtre (Col 2 13-14)...

Le sacerdoce catholique. Neuvième conférence

3 décembre 2010
Neuvième conférence Domus salutis (6) Le mystère de la rédemption. Mais pourquoi le sacrifice de Jésus-Christ ? Le sacrifice, expression de l’amour du Christ Dieu pouvait nous relever par pure miséricorde, sans nous racheter ; et même dans l’hypothèse du rachat, où la justice exige un paiement complet, le sacrifice proprement dit n’était pas nécessaire. S’il est vrai que la rédemption demande une satisfaction, nous avons montré également que celle-ci peut-être équivalente, surabondante même sans aller jusqu’à la souffrance et sans se terminer dans l’immolation....

Le sacerdoce catholique. Huitième conférence

3 décembre 2010
Huitième Conférence Domus salutis (5) La passion : expression de l’amour de Jésus pour son Père et pour nous. Un amour totalement libre Sans doute, d’abord et avant tout, c’est par amour pour son Père que Jésus a voulu subir la mort de la Croix. Il le dit lui-même explicitement : « Afn que le monde sache que j’aime mon Père, j’accomplis sa volonté, qui est que je me livre à la mort »… Mais c’est aussi en raison de l’amour qu’il nous porte. A la dernière Cène, quand va sonner l’heure « d’achever » son oblation, que dit-il à ses apôtres réunis autour...

Le sacerdoce catholique. Septième conférence

3 décembre 2010
Septième Conférence. Domus salutis (4) Le mystère de la Rédemption. Œuvre d’amour de Dieu. La Révélation nous dit, ce que nous n’aurions pu imaginer, ni même oser soupçonner, que pour nous sauver, Dieu s’est rendu notre égal, qu’il s’est fait homme. C’est, nous venons de le voir, ce que saint Paul appelle le « mystère de la piété ». Mais le mystère de la Rédemption dit plus que cela encore. Comme nous avions offensé, par le péché originel, péché de nature qui se transmet à tous par génération, une majesté infinie, Dieu, et que nous n’aurions jamais...

Le sacerdoce catholique. Sixième conférence

3 décembre 2010
Sixième Conférence « Domus salutis » (3) A- Jn 3 16 : Saint Jean exprime la même pensée que saint Paul dans son Evangile et son fameux chapitre 3 verset 16. Il faut sans cesse vous rappeler cette doctrine johannique : « Dieu a tellement aimé le monde qu’il donna son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle ». Il est admis quasi unanimement que cette phrase n’est pas de Jésus mais de l’Evangéliste qui commente le discours de Jésus à Nicodème et veut préciser la nature de la mission du Fils ; plus précisément Jean fait...