La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Syrie: des évêques syriens approuvent l’offensive russe

publié dans regards sur le monde le 24 octobre 2015


Syrie : Des évêques syriens approuvent l’offensive russe

SOURCE - DICI - 23 octobre 2015


« Deux archevêques syriens ont approuvé les frappes russes contre les groupes rebelles dans leur pays », titrait l’agence américaine Catholic News Service (CNS) le 9 octobre 2015.

En effet, Mgr Jean-Clément Jeanbart, archevêque melkite catholique d’Alep, de passage à Genève, déclarait le 8 octobre à la Radio Télévision Suisse (RTS) que l’intervention de la Russie dans la guerre civile syrienne « redonne espoir » aux chrétiens de Syrie chez lesquels il a pu constater « un regain de confiance ». La Russie sert la cause des chrétiens et « Vladimir Poutine est en train d’aider à résoudre un problème et de nous sortir d’une situation inextricable », a poursuivi Mgr Jeanbart. « La lutte contre l’ ‘Etat Islamique’ est la priorité », a précisé le prélat, avant de s’adresser aux politiciens britanniques, le 13 octobre à Londres, sur la persécution des chrétiens dans son pays. L’archevêque d’Alep, confiait récemment à l’Aide à l’Eglise en Détresse (AED) : « J’ai dû ces trois dernières années oublier mes 72 ans et courir partout pour trouver de quoi alléger le poids des privations multiples dont souffre mon peuple bien-aimé ».

De son côté l’archevêque catholique syriaque d’Hassaké-Nisibi (nord-est de la Syrie), Mgr Jacques Behnan Hindo, a défendu la campagne de Russie auprès de l’agence vaticane Fides, le 2 octobre dernier : « le sénateur américain John McCain a protesté en disant que les Russes ne bombardent pas les positions de l’Etat islamique, mais plutôt les rebelles anti-Assad formés par la CIA. Je trouve que ces propos sont inquiétants. Ils représentent une reconnaissance flagrante que, derrière la guerre contre Assad, il y a également la CIA ». Une grande puissance qui, depuis le 11 septembre, proteste parce que les Russes frappent les milices d’Al-Qaïda en Syrie, cela signifie-t-il, s’alarme le prélat, qu’Al-Qaïda est désormais un allié des Etats-Unis, juste parce qu’en Syrie, il a un nom différent ?

L’agence italienne Asianews, de l’Institut Pontifical des Missions Etrangères, faisait part le 9 octobre de l’entretien de Mgr Hindo. Les offensives russes de ces derniers jours en Syrie ont démontré leur efficacité contre les terroristes du prétendu Etat islamique (EI), déclarait-il, en les forçant à se replier vers le désert irakien. « L’intervention de Moscou s’est avérée positive, a expliqué le prélat syrien, parce qu’elle cible réellement Daech, et les milices djihadistes ont commencé à fuir la région [d’Hassaké, ndlr] dans l’empressement, à bord d’environ 20 véhicules. Ils ont abandonné 20 autres voitures sur place. C’est le signe qu’ils ont vraiment dû battre en retraite ». L’archevêque vit sous la menace constante de l’EI : « Je réside à moins de trois kilomètres de la ville. Il y a un mois, l’offensive des djihadistes a été repoussée, et ils se sont déployés autour de la ville. Ces deux dernières semaines, grâce à l’attaque des Russes, ils ont commencé à se retirer. »

En revanche, Mgr Hindo a émis de sérieuses réserves sur les opérations américaines, « pour la galerie », et dénoncé l’« ambiguïté » des Etats-Unis. Le prélat déplore en particulier qu’elles n’aient pas empêché l’enlèvement de centaines de chrétiens, après l’offensive de l’EI dans la vallée du Khabour, en février dernier. « Dans la nuit du 23 février, lorsqu’ils ont attaqué Daech, les avions américains ont survolé la zone pendant une longue période sans intervenir. Puis pendant trois jours on n’a pas vu le moindre tir, laissant le champ libre aux milices djihadistes. Cela nous fait penser que celles-ci, en quelque sorte, ont été aidées par les américains, qui affichent une attitude ambiguë. » Les inquiétudes pour ces otages sont d’autant plus vives après la récente exécution de trois chrétiens assyriens, dont la vidéo a été diffusée sur les réseaux islamistes.

Mgr Hindo s’est élevé contre les actions menées par les Etats-Unis, qui ne bombarderaient pas les milices djihadistes, mais le gouvernement syrien. « Il ne s’agit pas d’être pour ou contre le gouvernement, souligne l’archevêque. Les gens d’ici n’ont jamais cru dans les attaques américaines. Seuls les Kurdes ont réellement combattu sur le terrain, mais pour tenir leurs positions ». Le prélat relève que les Kurdes ne peuvent pas à eux seuls régler le problème. Il affirme que les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ne parlent que d’attaquer Daech, mais pas le Front Al-Nosra ni les autres milices islamistes liées à Al-Qaïda.

Mgr Hindo accuse les gouvernements occidentaux de « travailler pour la sécurité d’Israël et pour diviser la Syrie et l’Irak, afin de mettre la main sur les richesses de ces pays. Il ne s’agit pas seulement de pétrole, parce que, au large de nos côtes, un très grand gisement de gaz a récemment été découvert. Il existe également un enjeu concernant les pipelines que l’Arabie saoudite et le Qatar voudraient construire vers l’Occident », affirme le prélat. « Damas n’a pas accepté leur passage sur son territoire, et voilà le résultat », s’insurge-t-il. Le problème est « extrêmement complexe », avertit Mgr Hindo. Il déplore la vision occidentale selon laquelle il ne s’agirait que d’une guerre de religion entre les sunnites, les chiites, les chrétiens et les musulmans. « Dans cette guerre, Daech dissimule des intérêts économiques et a pour but de diviser le pays, contre la volonté d’un peuple, dont une majorité est unie et veut rester unie », affirme-t-il avec force.

(Sources : cns/rts/fides/ apic/asianews – DICI n°323 du 23/10/15)

Revue-Item.com

article précédent

Demain la guerre civile?

article suivant

Dix raisons de choisir la messe traditionnelle

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS