La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

La crise des vocations

publié dans nouvelles de chrétienté le 9 février 2016


 

Crise des vocations : le cri de désespoir de François

 

 

 

ordinationsEn cette année du jubilé de la Miséricorde, tout est mis à profit par le pape et les services du Vatican pour le promouvoir à travers les différentes journées, semaines, année, dédiées à une mission particulière. Ainsi Rome a vu déferler sur son sol plus de 5000 migrants à l’appel de Bergoglio en janvier dernier au nom du jubilé des Migrants. Et ces derniers jours, ce sont plus de 5000 religieux, hommes et femmes,  qui sont venus dans la capitale italienne pour participer au Jubilé de la vie consacrée qui a mis fin à l’Année de la Vie consacrée. Pour la clore définitivement, ce lundi 1er février 2016, le pape François les a reçu en la salle Paul VI du Vatican. 

Trois thème majeurs dans l’exhortation pontificale aux différents prêtres et membres d’ordres et de congrégations : l’obéissance, la proximité et l’espérance. Mais surtout un cri de désespoir face au manque de vocations. Vides les couvents, les monastères, les instituts religieux…Vides, désespéramment vides !

Crise des vocations ? « L’espérance. Je dois confesser que cela me coûte quand je vois un tel déclin des vocations. » « Et le risque est qu’ensuite la congrégation toujours plus petite s’attache à l’argent, qui est l’ordure du diable. » C’est ainsi que François s’est exprimé  concernant cet impossible remplacement, faute de candidats, qui renouvellerait les ordres et congrégations.

« Quand je demande combien de séminaristes il y a dans une communauté masculine ou féminine et que l’on me répond 4 ou 5 ou alors 1 ou 2 novices et que pendant ce temps là la communauté vieillie et qu’il y a des monastères grands et vides, entretenus par des petites sœurs bien âgées, alors tout ceci provoque en moi une tentation contre l’espérance ? Pourquoi le ventre de la vie consacrée devient si stérile ? »

Cri stérile que celui de du pape Bergoglio. Cri inutile. Cri hypocrite même pourrions-nous avancer sans scrupules. N’a -t-il pas, ce pape qui se réclame de Saint François, mis tout en œuvre pour détruire un des ordres le plus florissant de l’Église du XXIe siècle, à l’authentique vie consacrée, inspiré par un vrai idéal sacerdotal et missionnaire, lié à la messe tridentine source de grâces pour tous, aux jeunes vocations, et qui se propageait à la surface de la terre : les fameux  Franciscains de l’Immaculé attachés à la règle définie par le poverello d’Assise et accusés d’être « crypto-lefebvristes » ! Leur volonté de revenir, pas à pas, à la tradition de l’Église d’avant Vatican II, leur refus de l’œcuménisme stérile et des innovations concernant les règles de vie consacrée, ne leur ont pas été pardonnés par l’actuel occupant de la Chaire de Saint-Pierre, fervent promoteur de la ligne la plus progressiste issue du dernier et funeste concile, compagnon de route « de la dictature du relativisme ».

Les causes de la désaffection des couvents, monastères et instituts religieux, la cause de la stérilité du ventre de la vie consacrée, sont donc à rechercher, en partie – la vie hédoniste et matérialiste d’aujourd’hui en étant une autre -, dans les nouvelles doctrines de Vatican II imposées, depuis 50 ans, arbitrairement et autoritairement, au nom de l’obéissance, aux pauvres religieux et religieuses, du moins à ceux qui n’ont pas défroqués entre temps. Et dans la destruction de l’idéal surnaturel, remplacé par un ersatz de spiritualisme anthropocentrique !

Depuis un demi siècle, ces lieux immémoriaux de vie toute centrée en Dieu se vident et ferment faute de vocations. Mais le seul remède efficace qui serait un retour à la Tradition, à la messe de toujours et à une éducation du sacrifice et de l’effort, est honnis et  méprisé par les instances vaticanes.

Alors, selon le célèbre mot de Bossuet, «Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes.»

Francesca de Villasmundo

En savoir plus sur http://www.medias-presse.info/crise-des-vocations-le-cri-de-desespoir-de-francois/48429#AH6UBYgRGuFH0CYE.99

Revue-Item.com

article précédent

Des chiffres

article suivant

Le général Piquemal

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS