La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

En la paroisse de Thiberville (Evreux), ce dimanche matin, 3 janvier 2010

publié dans flash infos le 3 janvier 2010


Un curé destitué! M l’abbé Michel

Comme Mgr l’Evêque d’Evreux, Mgr Nourrichard, l’avait dit  – il a tenu parole – il est venu annoncer aux nombreux fidèles de Thiberville le changement de leur curé, pour ne pas dire sa destitution. Il était 10h00 précise quand l’evêque, assisté du prêtre, le nouveau curé (!) entre dans l’église de Thiberville , pleine à craquer…Des fidèles étaient même dehors de l’église. Il ne célébre pas la messe ni l’eucharistie…mais vient faire une simple annonce pour confirmer sa décision. « Monsieur l’abbé Michel ne sera plus votre curé comme, du reste, vous le savez déjà par les rumeurs » . Quinze minutes…Et c’est fini! Les fidèles expriment fortement leur mécontentement… On peut l’imaginer sans difficulté…Tout le monde sort de l’église. Le « nouveau » curé reste à l’interieur et essaye de parler avec les quelques fidèles restés à l’intérieur. Rien à faire…L’évêque, lui,  est pris à parti sur la place publique. Les maires des villages sont là et soutiennent de nouveau leur curé. 11h00 sonne au clocher du village… tous les fidèles suivent leur « curé », l’ancien,  qui va dire la messe, comme  annoncée aux annonces de la semaine,  dimanche, dernier, dans un autre village, à Bournainville, dans une belle église, assez grande, une des 16  églises que le curé désert régulierement depuis 22 ans. Il a eu le temps de les restaurer. …Elle respire la piété. Il fait bon d’y entrer pour prier. Près d’un millier de fidèles sont là. La messe commence. L’évêque arrive, essaye d’entrer. Peine perdue. Il ne peut entrer. Il y a trop de monde. Il cherche à entrer par le côté. Peine perdue. Des bras assurent  décidés l’entrée…Il se retire…ébranlé….Laisse même entendre, à certains , qu’il va revoir sa « copie » avec ses conseillers…Qu’il réfléchisse bien…La « vox populi » est quelque chose d’important…On ne l’affronte pas en vain…

Et c’est ainsi que le curé, M l’abbé Michel, à peine destitué, décide de poursuivre son ministère…Une procedure est peut-être déjà engagée…comme le fit M le curé de Courseulles, Monsieur l’abbé Cheval, du diocèse voisin, celui de Bayeux. Mgr Pican lui avait demandé de se retirer de sa paroisse. Pensez! il disait la messe de Paul VI, en latin. Rome cassa la décision de l’évêque et le curé a retrouvé sa paroisse, bien légitimement. Il en sera peut-être de même pour M l’abbé Michel…Il a pris le même avocat… Et puis, il s’est mis à célébrer la messe tridentine chaque dimanche soir depuis un certain nombre d’années… à la satisfation des fidèles mais pas à celle de l’évêque d’Evreux…Mais le pape vient d’en reconnaitre la pleine légitimité. Il peut la dire cette messe sans craindre la moindre sanction. Il en a le droit. C’est dans la Bulle « Quo Primum Tempore ». Le pape vient  de reconnaître, enfin…, que cette Bulle n’a jamais été abrogée ni obrogée…Le pape Benoît XVI est favorable à cette messe. Alors que peut l’évêque…même celui d’Evreux. Il est évêque depuis peu…Il manque peut-être d’expérience. De toute façon, il l n’est pas le « pape » ni à Rome ni dans son évêché. Il est lui aussi soumis à Rome et doit obéissance au Pape, lui aussi. Il vient de commettre un abus de pouvoir…Mais voilà ce curé, avec sa messe saint Pie V et son apostolat  « conservateur » même « traditionnel »,  enfin son apostolat de bon curé, il  gêne la  « restructuration du diocèse » en cours… La solution est  simple, le destituer tout bonnement , le nommer « vicaire à Bernay ». Vous pensez! Vicaire sous l’autorité de confrères plus jeunes, tous gagnés aux « nouveautés ». Le pauvre « curé  » ne pourrait plus rien faire…Il essaye de défendre son apostolat de 22 ans…Quoi de plus légitime.  Il vient d’acheter la très belle crèche des soeurs de l’ancien  Carmel d’Evreux. C’est ce Carmel que l’Evêque vient de faire vendre après avoir mis les religeiuses déhors, sans ménagement, sans coeur, sans bonté. Je connais l’affaire. J’ai parmi les fidèles  de Rolleboise, la soeur de la prieur qui a été chassée par l’évêque….

 

Revue-Item.com

article précédent

Pie XII, pape bavard. Quand le Vatican brisait la loi du silence

article suivant

Pourquoi Pie XII ? Pourquoi maintenant ?

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS