La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Le réalisme politique de Trump est salué par Drieu Godefried, Docteur en philosophie à la Sorbonne

publié dans regards sur le monde le 7 janvier 2018


Dans le courrier « La révolution Trump »

 

Drieu Godefried, belge, Docteur en philosophie à la Sorbonne, publie sur internet (Amazone) un livre qui répond à la question sur l’immigration, en saluant la fermeté de Trump.

 

« Je ne cache pas que le libéralisme se résume à la pensée de M. Gaspard Koenig. Milton Friedman constatait qu’immigration libre et Etat providence sont radicalement inconciliables. Et, de fait, nous assistons en Europe à la tentative complètement ratée d’un tel mariage. A Bruxelles, par exemple, 90% des allocataires sociaux sont d’origine étrangère : beau succès ! Le système de santé britannique, qui est socialisé, croule littéralement sous le poids des soins de santé dispensés aux populations immigrées, parfois dès le lendemain de leur arrivée sur le sol anglais. Autre exemple : en Belgique, jusqu’il y a peu, les immigrés avaient le droit — ce n’est plus le cas maintenant — de faire venir leurs ascendants. Souvent issus de pays pauvres et de santé médiocre, ces ascendants se mirent à dépendre des soins de santé les plus en pointe, et les plus coûteux : un enfant verrait que ce n’est ni tenable, ni finançable, ni souhaitable. Friedrick Hayek nous invitait à distinguer la libre circulation des marchandises – à laquelle nous sommes favorables – et celle des personnes, qui n’a en aucune façon à être imposée à ceux qui n’en veulent pas, en raison de considérations élémentaires de l’ordre de la propriété et de la fiscalité. Et bien sûr de la démocratie. Elections après élections, nous constatons que les classes moyennes occidentales rejettent l’anarchie migratoire qu’on leur inflige depuis 20 ans. Quelle est cette définition de la démocratie qui permettrait de la leur imposer ? La vérité est que cette anarchie migratoire a profondément abîmé nos démocraties et qu’il faut se réjouir qu’aux Etats-Unis comme dans de nombreux pays d’Europe centrale, une génération de dirigeants y mette un terme. »

Revue-Item.com

article précédent

Réflexions

article suivant

Le pape François, les migrants et le libéralisme

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS