La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

FRSSPX: Rappel des dates historiques de son histoire.

publié dans nouvelles de chrétienté le 19 janvier 2019


Simple Chronologie

Depuis le Concile Vatican II, une minorité de traditionalistes se sont opposés à la modernisation de l’Eglise catholique. Retour sur les étapes importantes du conflit :

1962-1965: Le Concile Vatican II décide de moderniser l’Eglise catholique. Une minorité conservatrice rejette les réformes; elle critique notamment l’ouverture œcuménique, la déclaration sur la liberté religieuse ainsi que les innovations dans la liturgie.

1970: Mgr Marcel Lefebvre, participant au Concile, fonde la Fraternité sacerdotale Saint Pie X (FSSPX) et obtient une reconnaissance de l’évêque de Lausanne, Genève et Fribourg. L’évêque accuse l’Église romaine d’avoir détruit la tradition avec le Concile et la réforme liturgique. Il installe un séminaire pour la formation des prêtres à Ecône, en Valais.

1975: Le diocèse de LGF retire sa légitimité ecclésiale à la Fraternité. Mgr Lefebvre qui continue d’ordonner des prêtres est suspendu a divinis par le pape Paul VI.

Mgr Marcel Lefebvre en 1981 (photo wikimedia commons Dutch National Archives CC BY-SA 3.0 NL)

1984: Le pape Jean Paul II autorise, sous certaines conditions, la messe tridentine.

1988: Le cardinal Joseph Ratzinger, préfet de la congrégation pour la doctrine de la foi, négocie un compromis avec Mgr Lefebvre qui se rétracte au dernier moment. Le 30 juin, Mgr Lefebvre ordonne quatre évêques malgré l’interdiction romaine. Cet acte lui vaut l’excommunication. Le pape fonde la commission “Ecclesia Dei” pour le dialogue avec les traditionalistes. Certains groupes, dont la fraternité sacerdotale Saint Pierre, qui refusent de suivre Mgr Lefebvre dans le schisme, sont réintégrés dans l’Église catholique.

1991: Décès de Mgr Lefebvre qui est enterré à Ecône.

1994: Mgr Bernard Fellay, évêque suisse consacré par Mgr Lefebvre, devient Supérieur général de la FSSPX. Il le restera jusqu’en 2018. Il prend des contacts avec la commission Ecclesia Dei.

2000: La FSSPX, avec à sa tête Mgr Fellay, organise un grand pèlerinage à Rome à l’occasion du jubilé,

Avril 2005: Mgr Fellay salue l’élection papale de Joseph Ratzinger comme une “lueur d’espoir”. En août, il est reçu par Benoît XVI. Selon le Vatican, le “désir d’arriver à une communion parfaite” se manifeste dans la conversation.

Juillet 2007: Par le motu proprio Summorum pontificum Benoît XVI permet que les messes traditionnelles soient célébrées partout selon le rite de 1962. C’est ce qu’on appelle la forme extraordinaire du rite romain.

Décembre 2008: Mgr Fellay demande au nom des quatre évêques le retrait de l’excommunication. Il assure la reconnaissance de la primauté pontificale et l’acceptation des enseignements du pape.

21 janvier 2009: La Congrégation des évêques lève l’excommunication des quatre évêques lefebvristes. Presque simultanément, une violente polémique éclate autour de Mgr Richard Williamson qui nie l’existence de chambres à gaz. L’affaire éclabousse le Vatican et Benoît XVI.

Mars 2009: Benoît XVI écrit à tous les évêques de l’Église universelle. Il y admet les erreurs de la curie dans l’affaire Williamson. En même temps, il affirme son intention de réintégrer la Fraternité.

Juillet 2009: Benoît XVI invite la FSSPX à Rome pour des discussions sur les questions doctrinales. Les rencontres débutent en octobre.

Septembre 2011: Le Vatican présente un “Préambule doctrinal” aux dirigeants de la Fraternité pour signature.

Mars 2012: Rome rejette la réponse de la FSSPX jugée insuffisante.

Mars 2013: Election du pape François.

Septembre 2014: Le préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, le cardinal Gerhard Ludwig Müller, rencontre Mgr Fellay. Tous deux espèrent une réconciliation complète.

Octobre 2014: La Fraternité critique vivement le Synode des évêques sur la famille. Selon elle, les discussions de Rome ont ouvert “la porte de l’enfer”.

Septembre 2015: Pour l’Année Sainte de la Miséricorde, le pape François permet à tous les fidèles de se confesser valablement et légitimement aux prêtres de la Fraternité. A la fin de l’Année Sainte, cette mesure est maintenue.

Avril 2016: Le pape François rencontre personnellement Mgr Fellay.

Eté 2016: Un négociateur du Vatican annonce que le supérieur général a accepté la proposition de devenir une “prélature personnelle” comme l’Opus Dei.

Janvier 2017: Mgr Fellay se prononce en faveur de la fin de la séparation d’avec Rome. Un accord est “en route”. Selon lui, il n’est pas nécessaire d’attendre que la situation à l’intérieur de l’église soit “absolument satisfaisante”.

Avril 2017: Le Vatican invite les évêques locaux à reconnaître les mariages célébrés par la communauté traditionaliste.

Juillet 2018: Le chapitre général de la FSSPX élit l’Italien Davide Pagliarani, 47 ans, comme nouveau supérieur général.

Novembre 2018: L’abbé Pagliarani est reçu au Vatican où il rencontre préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi. A l’issue de la rencontre, il constate “une divergence doctrinale irréductible” avec Rome.  (cath.ch/cic/mp)

Revue-Item.com

article précédent

La fondation Jérôme Lejeune communique

article suivant

Entretien de M l’abbé de Jorna, supérieur du district de France de la FSSPX à Présent

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Rechercher

Retraites spirituelles de Saint Ignace de l'Institut du Bon Pasteur
Calendrier à télécharger avec bulletin d'inscription. Cliquez ici.
Couvent Saint-Paul (Thiviers, Dordogne)