La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Le Grand Remplacement: le malheur de l’Europe

publié dans regards sur le monde le 8 février 2019


Tous les malheurs de la France

 sont la conséquence d’une seule et même cause :

 

  le Grand Remplacement.

 

Le 5ème week-end de la révolte des Gilets Jaunes, « l’acte V » comme l’ont nommé les médias, s’est déroulé, dit-on, plus sereinement que les épisodes précédents, du moins à Paris. La violence de la répression, les arrestations préventives, les blocages de gares, les annulations de trains, les interceptions de cars ont donc été efficaces.

 

On peut observer que le régime a donc été capable, en quelques semaines, de mettre en place une stratégie ad hoc pour calmer – apparemment – la colère du peuple.  Dommage que ledit régime ne soit pas aussi efficace dans la lutte contre le terrorisme et la mise hors d’état de nuire des repris de justice et fichiers S enregistrés comme favorables au djihadisme. Mais les Gilets Jaunes sont sans doute beaucoup plus dangereux pour la sécurité nationale que les terroristes musulmans…
Cela dit, l’affaire est loin d’être jouée, et Macron qui, parait-il, vient d’avoir la peur de sa vie, ferait bien de méditer cette réflexion de Kennedy (que vous trouverez sur le dictionnaire des citations : « à vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes« .


Parmi les promesses « octroyées » par Macron, il y a ces fameux « cahiers de doléances » qui ont comme un arrière goût de 1789. Les revendications diverses qui ont commencé à fleurir sur internet ont fait réagir Renaud Camus. Pour lui – et pour beaucoup de patriotes lucides – tous les malheurs de la France sont en effet la conséquence d’une seule et même cause : le Grand Remplacement.
Il ne vous reste plus qu’à reporter son implacable réquisitoire sur les cahiers de doléances de votre commune (si toutefois ils voient le jour).

 

Cahiers de doléances

Synthèse

Renaud Camus

 

 

Le président Macron a annoncé que des « cahiers de doléances » seront ouverts dans les mairies. 
Renaud Camus en propose une synthèse, qui pourrait bien constituer la source, la racine, la cause première du mal dont souffrent la France et l’Europe.   A chacun de réfléchir, en son âme et conscience, à la pertinence de ce texte de synthèse. Si vous le faites vôtre, n’hésitez pas à le reporter massivement sur le cahier de doléances de votre commune. Il aidera peut-être vos concitoyens à prendre conscience que, au delà des revendications diverses des Gilets Jaunes, un mal profond s’est installé telle une tumeur dans notre pays et notre continent, qui est à l’origine de l’essentiel de nos malheurs.

 

La question de très loin la plus importante est celle de ce qu’on appelait jadis l’“immigration”, et qui est devenue successivement l’immigration de masse, l’invasion migratoire, le changement de peuple et de civilisation, la subrogation ethnique, la colonisation africaine de la France et de l’Europe, l’occupation étrangère, l’islamisation, le métissage forcé, le Grand Remplacement, le génocide par substitution, la Destruction des Européens d’Europe.

 

Toutes les autres questions, si graves et douloureuses soient-elles, sont secondaires au regard de celle-là, et — qu’il s’agisse de l’éducation, de la sécurité, de la surpopulation carcérale et de la surpopulation tout court, du délabrement de l’hôpital, de l’artificialisation précipitée des sols ou de la détérioration des comptes publics — il est parfaitement vain d’essayer d’en débattre indépendamment de ce phénomène central, le plus dramatique de notre histoire : le remplacement organisé du peuple français et de la plupart des peuples européens par un ou plusieurs autres peuples.

 

Les Gilets jaunes n’aperçoivent que de façon confuse, jusqu’à présent, la vraie nature de ce qui les opprime, les ruine, les détruit, les dépouille de leur humanité et les traite comme de simples objets, remplaçables et interchangeables à merci : c’est le remplacisme global, l’idéologie mécaniste, post-industrielle et néo-taylorienne qui remplace tout par son double inauthentique, normalisé, standardisé, désoriginé, low-cost, et qui considère l’homme comme de la pure Matière Humaine Indifférenciée, étalable à volonté, une sorte de Nutella humain.

 

La civilisation occidentale est la première dans l’histoire de l’humanité qui se sera ruinée pour subvenir aux frais de sa propre destruction.

 

Emmanuel Macron est le représentant archétypal de la davocratie, la gestion managériale et glacée du parc humain par Davos, les grands argentiers, la finance, les banques, les multinationales, les “gafas’ et le profit. Il n’y a d’issue que dans son départ ou sa réduction à l’impuissance, comme il n’y a de solution au Grand Remplacement que la Remigration, la fin de la Deuxième Occupation, la décolonisation, la libération du territoire.

 

L’Europe, il ne faut pas en sortir, il faut en sortir l’Afrique, qui la colonise bien plus profondément et plus irrémédiablement, car démographiquement, qu’elle ne l’a jamais colonisée elle-même.

L’Union européenne il ne faut pas la quitter, il faut s’en emparer,  en alliance avec les autres peuples européens, et en chasser les traîtres qui l’ont livrée.

 

2019 est par chance une année d’élections européennes : magnifique occasion pour les indigènes et assimilés, en Europe, de donner enfin leur avis sur la submersion migratoire dont ils sont les victimes hébétées, d’exprimer pacifiquement leur révolte et de recouvrer leur continent et leur civilisation, jadis une des plus hautes que la Terre ait portées.

 

Renaud Camus

14 décembre 2018

Revue-Item.com

article précédent

La récente suppression de la Commission Ecclesia Dei

article suivant

Une très grave menace!

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Rechercher

Retraites spirituelles de Saint Ignace de l'Institut du Bon Pasteur
Calendrier à télécharger avec bulletin d'inscription. Cliquez ici.
Couvent Saint-Paul (Thiviers, Dordogne)