La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

On lit sur le « Salon Beige » : Profanation de la basilique royale par l’évêque du lieu :

publié dans flash infos le 19 août 2009


« Sous la monumentale nef de la basilique des rois de France, les sans-papiers murmurent. N’osant pas déranger la tranquillité des lieux multiséculaires, les intervenants chuchotent dans la sono. Mais peu à peu les voix se font plus assurées, plus fortes. Il y a sept ans, des milliers de sans-papiers occupaient la cathédrale de Saint-Denis pour réclamer leur régularisation.

Invités par le diocèse, ils commémoraient hier cet événement. « Je suis très heureux de vous accueillir dans notre cathédrale, annonce le vicaire général Daniel Pizivin, vous qu’on appelle sans-papiers au risque d’oublier que vous êtes des hommes et des femmes dans toute votre dignité. » Et de lire un message adressé par l’évêque, Mgr Pascal Delannoy : « Depuis août 2002, la cathédrale de Saint-Denis est devenue le symbole de la fraternité et de l’espérance, mais aussi des combats à mener jour après jour. (…) Je suis en communion de pensée et de prière avec chacun d’entre vous et tout particulièrement avec ceux qui vivent dans l’incertitude du lendemain » (…)

Le père Bernard Berger, à l’époque curé de la basilique, évoque lui aussi une « mise en orbite du mouvement ». « L’homme est universel, accueillir l’autre est indispensable, ajoute le prêtre aujourd’hui à la retraite. J’ai un rêve : arriver à ce qu’on ne parle plus de nation, mais d’universalité. » (…) samedi prochain, pour la commémoration de l’occupation de l’église Saint-Bernard, deux manifestations parallèles sont d’ores et déjà prévues ».

On n’est jamais mieux trahi que par les siens. On en vient à rêver que les Rois de France qui sommeillent dans la basilique et qui connurent parfois l’excommunication, sortent aujourd’hui de leur tombeau pour botter ces clercs affairés dans des problèmes qui ne sont pas les leurs et qui feraient mieux de ne s’occuper que de leur seule charge : les affaires religieuses et la sauvegarde des lieux saints.

Lahire

Revue-Item.com

article précédent

Prédication pour le 12ème dimanche après la pentecôte

article suivant

Toujours dans le « Salon Beige » de ce jour: Un maire interdit le « burkini »

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS