La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

L’Islam en marche…

publié dans flash infos le 16 août 2012


Des islamistes égyptiens distribuent des tracts appelant à l’extermination des chrétiens  à Suez 

Raymond Ibrahim a publié le 14 août, un article particulièrement inquiétant sur le site Rigth Side Views. Il y commente une lettre circulaire (photo) distribuée en Égypte par des groupes islamistes, et publiée sur le site El Fegr (ou El Fagr) appelant à l’extermination des chrétiens à Suez, Ismaïlia et dans toute la Haute Égypte. Voici ce qu’en dit le journaliste. D.H.

« L’image d’une photocopie de la lettre vient de paraître sur le site El Fegr. Intitulée “Note urgente et importante” elle commence par appeler “les frères et les sœurs” à “tuer ou à agresser physiquement les ennemis de la religion d’allah*, les chrétiens de toutes les provinces d’Égypte, les esclaves de la croix – que la malédiction d’allah soit sur eux…”. Elle poursuit en promettant une prime à quiconque aidera “à faire prévaloir les droits d’allah sur ses ennemis”.

Comme preuve de la tranquillité qu’éprouvent les organisations djihadistes dans l’Égypte d’aujourd’hui sous le nouveau Président des Frères Musulmans, Mohammed Morsi, le langage habituellement crypté est abandonné et le lettre nomme les points de contacts et même une mosquée la Sheikh Ahmed Mosque à Kasfrit, où ceux qui sont intéressés pourront s’adresser “après les prières du vendredi et où les nouveaux membres de l’organisation seront les bienvenus”.

Ce génocide est exigé jusqu’à ce que les chrétiens d’Égypte “reviennent à la vérité”, une expression qui pourrait vouloir dire que les chrétiens égyptiens doivent soit accepter “la vérité” – c’est-à-dire l’islam auquel ils doivent se convertir –, soit revenir aux vérités de la religion qui stipulent que les chrétiens doivent accepter leur statut infrahumain de dhimmis (coran 9, 29) ».

* On aura remarqué que je n’utilise pas de capitale pour « allah », ne serait-ce que parce que l’arabe ne connaît pas de capitale dans son alphabet (mais ce n’est pas la seule raison : je vous laisse deviner les autres…).

Source : Right Side News (repris sur Assyrian International News Agency)

Et pendant ce temps, Mgr Tauran du Vatican, suivi de bien des évêques de France,  appelle les chrétiens au « dialogue »…Il devrait mieux les appeler à se préparer au martyr, ce serait plus réaliste. Et voilà comment les chrétiens sont abandonnés et trahis par les chefs…Triste temps, plein d’utopies..

Et penda nt ce temps également:

 

L’Église catholique égyptienne met en garde contre le risque d’islamisation du pays

 

 
 
Dans un entretien accordé à Asia News, l’agence d’information de l’Institut pontifical des Missions étrangères, le Père Greiche Rafiq, porte-parole de la Conférence des évêques catholiques d’Égypte, commente les récents événements politiques survenus en Égypte et notamment la révocation par le Président Mohammed Morsi, de très hauts cadres de la junte militaire égyptienne qui détenait la réalité du pouvoir, et notamment de son chef le maréchal de l’air Hussein Tantawi. Cette révocation – officiellement, c’est une « démission » – « pourrait s’avérer positive et mettre un terme au chevauchement de pouvoir entre l’institution militaire et les institutions civiles qui gênent le bonne gouvernance du pays », déclare le porte-parole de l’épiscopat. Toutefois, les décisions du Président égyptien ont généré beaucoup de critiques : « Comme dans toutes les démocraties, un président peut renouveler les dirigeants lorsqu’il assume le pouvoir. Mais ce qui nous préoccupe, c’est le trop grand pouvoir des Frères musulmans et le risque d’islamisation de la société égyptienne (…) Beaucoup de partis, tout en acceptant la nécessité du changement, reprochent à Morsi d’avoir agi unilatéralement sans avoir consulté les autres forces politiques, ce qui a eu pour effet d’augmenter la méfiance envers les islamistes. Tous les Égyptiens qui croient en un État laïc craignent les Frères musulmans, mais débarrassée de l’interférence excessive des militaires, la politique sera plus transparente et nous saurons qui prend les décisions, bonnes ou mauvaises. Dans le cas où des décisions impopulaires seraient prises, les Frères musulmans deviendront la seule cible des manifestations et des protestations ».

 

 

Revue-Item.com

article précédent

La Réforme liturgique de Benoît XVI

article suivant

Le pèlerinage à Rome , le 3 novembre prochain

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS