La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Mgr Pozzo, nouveau secrétaire de la Commission Ecclsia Dei et le Motu Proprio Summorum Pontificum

Mgr Pozzo, nouveau secrétaire de la Commission Ecclsia Dei et le Motu Proprio Summorum Pontificum

publié dans flash infos le 18 septembre 2009


Monsieur carlos Eduardo Monteiro, de Piracicaba, du Brésil, de religion catholqiue, du groupe Montfoort du Brésil, a écrit une lettre, le 28 juillet 2009, à Mgr Pozzo, nouveau secrétaire de la Commission « Ecclesia Dei » lui demandant son interprétation du Motu Proprio de Benoît XVI « Summorum Pontificum ».

Voici le courrier en portugais.
La réponse en portugais de Mgr Pozzo est protocolé sous le n° 97/09 sous l’entête de la Commission Ecclesia Dei.
La traduction en français est à la suite des documents originaux en portugais.

Carta de Mons. Guido Pozzo: « os fiéis não são obrigados a ter vastos conhecimentos da língua latina, bastando um missal bilíngüe ou qualquer folheto. »
PERGUNTA
Nome: Carlos Eduardo Monteiro
Enviada em: 28/07/2009
Local: Piracicaba – SP, Brasil
Religião: Católica
Escolaridade: Superior concluído
Profissão: Administrador de Empresa
________________________________________
Muito prezado professor Orlando,
Salve Maria!

Enviei nove perguntas à Ecclesia Dei no final de Abril deste ano. Mas, responderam a carta dia 18 de Julho. Isto é muito importante. Temos então, uma resposta já da nova situação em que se encontra a Ecclesia Dei — incorporada à Doutrina da Fé.
Carta de monsenhor Guido Pozzo, o novo secretário. Assim, ninguém poderá argumentar que não tem mais valor a carta que recebi, afinal já está com a nova configuração da Ecclesia Dei.

Das nove perguntas, a nona era a mais espinhosa. Monsenhor Pozzo respondeu a nona questão chamando-a como « questões ulteriores ». Deixa na resposta a clara importância do motu proprio Summorum Pontificum e declara a autoridade do Santo Padre. Fala de obediência… de modo que até o Núncio Apostólico no Brasil deve ser obediente ao Santo Padre.

Creio que as duas coisas mais importantes estão nas duas primeiras questões. Não precisamos de permissão do Bispo. Os fiéis não precisam dominar o Latim, basta apenas um folheto bilíngue ou qualquer folheto. E essa resposta veio em documento oficial e para fiéis brasileiros.

As perguntas que fiz: (em anexo a carta de monsenhor Pozzo em formato PDF)

1- Após ter entrado em vigor o Motu Proprio « Summorum Pontificum », é necessária a permissão do Bispo Diocesano para que algum padre possa celebrar a Missa Gregoriana?

2- Os fiéis devem dominar a língua latina para poderem assistir a Missa Gregoriana? Ou bastaria apenas um folheto do missal em formato bilíngue (Latim – Português) para que os fiéis possam assistí-la?

3- Um grupo pequeno de fiéis (por exemplo: 8 pessoas), embora seja estável, é insuficiente para que seja celebrada a Missa na Forma Extraordinária?

4- O Bispo Diocesano deve cooperar para que o pedido de Missa Gregoriana feito por um grupo estável de fiéis seja realizado?

5- Os fiéis que não fazem parte do grupo estável poderão assistir a Missa Gregoriana?

6- Poderão ser realizados matrimônios na Forma Extraordinária do Rito Romano?

7- Com a publicação do Motu Proprio « Summorum Pontificum », o Papa Bento XVI deseja que a Missa Gregoriana seja amplamente ofertada nas Dioceses?

8- O Santo Padre deseja que o ensino do Latim volte a fazer parte do currículo dos seminários para que os futuros padres possam celebrar Missas na língua latina?

9- Os Bispos Diocesanos devem seguir as orientações da Comissão Pontifícia Ecclesia Dei sobre a aplicação do Motu Proprio « Summorum Pontificum » mesmo que o Núncio Apostólico no Brasil possa, hipoteticamente, emitir opinião contrária?

Forte abraço!

Em Cristo,
Carlos Eduardo Monteiro

Em Cristo,
Carlos Eduardo Monteiro

——————————–
Vatican, le 18 juillet 2009

Monsieur Monteiro,

À l’égard des questions de votre lettre du 29 avril, il est répondu, selon le Motu Proprio « Summorum Pontificum », ce qui suit:

[1 - Après l’entrée en vigueur du Motu Proprio "Summorum Pontificum" la permission de l'Évêque diocésain est-elle nécessaire pour qu'un prêtre puisse célébrer la Messe Grégorienne?]

1- Réponse de Mgr Pozzo : Le document pontifical ne prévoit pas d’autorisation spéciale de l’Evêque diocésain pour qu’un prêtre célèbre la sainte Messe dans la forme extraordinaire (art. 2);

[2 –les fidèles doivent-ils maîtriser la langue latine pour pouvoir assister à la Messe Grégorienne? Ou suffit-il d'avoir un missel bilingue (latin - portugais) afin que les fidèles puissent y assister?]

2- Réponse de Mgr Pozzo : Les fidèles ne sont pas tenus d’avoir des vastes connaissances de la langue latine, il suffit d’avoir un missel bilingue ou une brochure;

[3 - Un petit groupe de fidèles (par exemple: 8 personnes), bien que stable, est-il insuffisant pour que la Messe soit célébrée dans la forme extraordinaire?]

3- Réponse de Mgr Pozzo : Le nombre de fidèles du groupe stable dépend beaucoup des
circonstances locales. Elles montreront si un prêtre peut ou veut, malgré ses charges pastorales, s’occuper d’un groupe relativement petit;

[4 - Doit l'Évêque diocésain doit-il coopérer afin que la demande pour la Messe Grégorienne faite par un groupe stable de fidèles soit réalisée?]

4- L’Évêque diocésain doit être en accord avec les directives énoncées dans le document pontifical (art. 5, par 1; et CIC c. 392). Autre chose, cependant, est de vérifier la praticabilité effective, conformément aux dispositions du Motu proprio;

[5 - Est-que les fidèles qui ne font pas partie du groupe stable pourront assister à la Messe Grégorienne?]

5 – Réponse de Mgr Pozzo : Les fidèles qui ne font pas partie du groupe stable peuvent,évidemment, participer à la Messe dans la forme extraordinaire;

[6 - Est-que on pourra effectuer des mariages dans la forme extraordinaire du rite romain?]

6 – Réponse de Mgr Pozzo : Les mariages selon la forme extraordinaire sont possibles, en accord avec le pasteur de la paroisse (art. 9, al. 1);

[7 - Avec la publication du Motu Proprio "Summorum Pontificum", est-ce que le Pape Benoît souhait que la Messe Grégorienne soit largement célébrée dans les diocèses?]

7 –Réponse de Mgr Pozzo : À propos de la large application du document pontifical dans un diocèse, il suffit de suivre les indications dans le propre document;

[8 - Est-ce que le Saint-Père espère que l'enseignement du latin soit inclus dans le cursus des séminaires, afin que les futurs prêtres puissent célébrer la Messe dans la langue latine?]

8 – Réponse de Mgr Pozzo : A propos de l’enseignement du latin dans les séminaires, se reporter à la règle toujours valable de l’actuel Code de Droit Canonique, c. 249 – « Institutionis sacerdotalis Ratione provideatur ut alumni non tantum accurate linguam patriam edoceantur, sed etiam linguam latinam bene calleant [NT: "linguam latinam bene calleant" est souligné et en gras] necnon congruam habeant cognitionem alienarum linguarum, quarum scientia ad eorum formationem aut ad ministerium pastorale exercendum necessaria vel utilis videatur »

« Le Programme de la formation sacerdotale pourvoira à ce que les séminaristes ne soient pas seulement instruits avec soin de leur langue maternelle, mais aussi sachent bien la langue latine, et qu’ils aient des connaissances suffisantes des langues étrangères dont la pratique parait nécessaire ou utile à leur formation ou l’exercice du ministère pastoral ».

[9 - Est-ce que les Évêques diocésains doivent suivre les lignes directrices de la Commission pontificale Ecclesia Dei sur l'application du Motu Proprio "Summorum Pontificum", même si le nonce apostolique au Brésil pourrait, hypothétiquement, énoncer une opinion contraire?]

[NT: question 9 , Mgr Pozzo n'a pas été répondu à cette lettre] sinon par ces mots :

Dans toutes les autres questions, le document pontifical sera toujours cité, étant donné que le Saint-Père est l’autorité ecclésiastique suprême, par institution divine, à qui nous sommes liés par l’amour, le respect et l’obéissance.

Estime, etc – Signé: Msg. Guido Pozzo

Revue-Item.com

article précédent

Le bon droit de la messe « tridentine ». Pour une célébration publique

article suivant

16ème dimanche après la Pentecôte 16ème dimanche après la Pentecôte après la Pentecôte

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS