La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Les « femen » à l’Eglise de la Madeleine.

publié dans flash infos le 25 octobre 2013


Paris : l’église de la Madeleine profanée par les Femen

 Ces pauvres acnéiques du bulbe ne savent plus quoi faire pour qu’on parle d’elles… Elles se sont exhibées hier en l’église de la Madeleine à Paris. C’est pathétique. Mais c’est aussi une profanation… Je leur donne deux adresses où elles pourraient – si elles l’osent… – aller exprimer leurs bêtises : grande synagogue de Paris, 44 rue de la Victoire (M° les plus proches : Notre-Dame de Lorette ou Le Pelletier ; hôpital le plus proche : Hôpital Lariboisière, Paris Xe) ; grande mosquée de Paris, 2bis Place du Puits de l’Ermite (M° les plus proches : Monge ou Censier Daubenton ; clinique la plus proche : Clinique Geoffroy Saint-Hilaire, Paris Ve)… Plus sérieusement, Defensor Christi vient d’écrire au curé de la paroisse (avec copie à l’archevêque de Paris, au ministre de l’Intérieur, au maire de Paris et au maire de l’arrondissement) :

Le 23 octobre, des membres du groupuscule Femen ont apparemment profanés La Madeleine, se prenant en photo, seins nus, devant l’Autel de la Basilique. Des photos qu’elles ont publiées sur leurs sites et réseaux sociaux.  Ce genre de provocation, de plus en plus régulières, a encore choqué nombre de chrétiens dans toute la France ; elles ne sont plus tolérables.  Nous vous faisons part de notre indignation, ainsi que celle de tous les citoyens chrétiens profondément choqués par cette mise en scène au sein d’un lieu de culte que la République a pour charge de protéger. À ce titre, nous rappelons que l’article 222-32 du Code Pénal signale que « L’exhibition sexuelle imposée à la vue d’autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d’un an d’emprisonnement et de 15000 euros d’amende. » Nous attendons des condamnations fermes et l’engagement ferme à poursuivre les auteurs bien connues de cette profanation, et l’interdiction de ce mouvement manifestement promoteur d’actions illégales.

Dans l’attente de vos réactions,

Le responsable des relations institutionnelles, Defensor Christi,

 

Revue-Item.com

article précédent

Le Téléthon en question – Mgr Aillet

article suivant

Des ordinations au séminaire Saint Vincent de Paul à Courtalain

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS