La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Un évêque parle

publié dans regards sur le monde le 20 février 2015


SOURCE - Mgr Williamson -

De plus en plus fréquentes seront les attaques sanglantes //
 Jusqu’à ce que le monde voie que c’est le Christ qui lui manque.
De la façon la plus politiquement incorrecte possible, ce « Commentaire » a présenté la semaine dernière l’attaque très lourdement médiatisée contre Charlie Hebdo à Paris le 7 janvier comme étant une attaque contre ce qui reste de civilisation chrétienne en France. Qu’il montre alors cette semaine comment la civilisation chrétienne procéderait à résoudre ce problème, suivant le même ordre : caricaturistes, tireurs, politiciens, peuples et conspirateurs.
Quant aux caricaturistes, si la France était encore catholique, l’Église et l’État seraient encore unis, ainsi qu’ils l’étaient jusqu’à la Révolution française, et les autorités de l’État auraient
absolument interdit des caricatures blasphématoires antichrétiennes comme celles de Charlie Hebdo, qui ont bien pu provoquer le Bon Dieu à permettre que les caricaturistes fussent réduits au silence. Mais ça c’est de la censure ! Réponse : qui est-ce, si ce n’est un idiot, qui peut croire encore que nous ne sommes pas soumis aujourd’hui à la censure ? Simplement, au lieu d’être chrétienne, la censure d’aujourd’hui est antichrétienne. En effet, qui est libre aujourd’hui de blasphémer contre le culte de « l’Holocauste » et de ses « chambres à gaz » ?
Quant aux tireurs musulmans, dans une France catholique ils ne seraient probablement jamais venus. Jamais les autorités catholiques de l’État n’auraient méprisé ni haï les musulmans dans leurs propres pays. Mais, en même temps, elles n’auraient jamais perdu de vue le choc historique entre l’islam et la Chrétienté au point de permettre l’installation en France d’une telle masse d’immigrés musulmans comme cela est aujourd’hui le cas, installation même encouragée depuis la Deuxième Guerre mondiale. Pas plus que ces autorités catholiques n’auraient appris à mépriser leur propre race et leurs traditions nationales, comme elles ont accepté de le faire aujourd’hui. Le quatrième Commandement apprend à un Catholique à aimer son propre pays plus que les autres, sans toutefois ne leur désirer aucun mal.
Mais avant tout, si la France était restée catholique, ni les politiciens ni le peuple ne seraient devenus les marionnettes qu’ils sont devenus aujourd’hui dans les mains de leurs maîtres occultes, les Globalistes. Au 17ème siècle la France était encore, dans l’ensemble, catholique, mais au 18ème siècle, à cause du manque de foi catholique, sa classe dirigeante se laissa profondément infecter par cette engeance du Globalisme qu’est la Franc-Maçonnerie. Lancée
dans sa forme moderne dans l’Angleterre apostate en 1717, la Maçonnerie se répandit rapidement en France et en Amérique du Nord, où elle ourdit les Révolutions américaines et françaises, en 1776 et 1789 respectivement. Toutes les deux furent une avancée majeure vers le Nouvel Ordre Mondial des Globalistes.
Or, tant que l’Église catholique se trouvait encore dans un état normal, elle dénonçait et condamnait la Maçonnerie comme étant une société secrète programmée pour subvertir et abattre de fond en comble la religion catholique — voyez par exemple la Lettre Encyclique de Léon XIII, Humanum Genus, de 1884. Ainsi, à partir de la Révolution française les États se séparèrent de plus en plus de l’Église catholique et la remplacèrent en se posant sur des bases laïques et démocratiques. De plus en plus la nouvelle classe dirigeante, les bourgeois, vinrent à abandonner la religion catholique en faveur du libéralisme qui est effectivement une religion de substitution où on adore l’homme et sa liberté à la place de Dieu et sa Vérité. De telle sorte qu’au nom de la « liberté », les journalistes se mirent à remplacer les prêtres, et leurs médias libéraux s’emparèrent de la pensée des gens. Mais pendant tout ce temps-là les journalistes et les médias furent dirigés en secret par la Maçonnerie qui travaillait pour le Nouvel Ordre Mondial des Globalistes. Et voici comment sous couvert de « démocratie » et de « liberté », les Globalistes, toujours fortement motivés par leur rêve de dominer le monde entier, ont été capables de réduire les peuples et les politiciens à merci, les transformant en marionnettes de l’opinion publique, elle-même coulée comme dans un moule par leurs médias. Tourner le dos à la vérité de Dieu, c’est se rendre esclave des mensonges de Satan.
L’attaque de Charlie Hebdo fut programmée en vue de réaliser une énorme démonstration en faveur de la liberté sans Dieu, plutôt la licence, et pour provoquer une tension meurtrière entre les musulmans et les Européens. D’autres événements semblables suivront en vue de provoquer des bains de sang dont les Globalistes espèrent sortir suprêmes, tandis que le Bon Dieu espère que nous autres hommes nous nous rendrons compte que le rejet de Dieu constitue un énorme problème, même le problème de base. Si les États ne voient pas cela, il ne reste rien d’autre à faire que pour les familles de prier les cinq Mystères chaque jour ensemble, et pour les individus de prier chaque jour tous les quinze Mystères (à supposer que c’est raisonnable), pour supplier Notre Dame d’intervenir auprès de son Fils.
Kyrie eleison.

Revue-Item.com

article précédent

Les apparitions à l’Ile Bouchard

article suivant

Le communiqué de l’Elysée est honteux

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS