La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Un Évêque parle: Mgr Tisssier de Mallerais

publié dans nouvelles de chrétienté le 17 février 2016


Mgr Tissier de Mallerais (FSSPX) : « Quand nous parlons avec Rome, nous devons procéder avec certitude et sans le moindre doute, c’est-à-dire sans calcul ni compromis »

 

 

 

mgr_tissier_fsspx

Comme pour la conférence donnée par Mgr de Galarreta le 17 janvier dernier à Bailly, MPI a le privilège de fournir à ses lecteurs un résumé – et les passages les plus importants – du sermon de Mgr Tissier de Mallerais, prononcé le dimanche 31 janvier 2016 pendant la messe épiscopale célébrée à l’occasion de l’administration du Sacrement de Confirmation en l’église priorale Sainte-Marie-des-Anges, à Sarrebruck, en Allemagne.

 

Son Excellence a expliqué d’emblée à l’auditoire la nature et la substance de l’administration d’un sacrement. Il a tout d’abord rappelé qu’il s’agissait, pour la Confirmation, d’un renforcement, car ce sacrement est imprégné du Saint-Esprit. Dieu enrôle et anoblit le confirmant dans sa Troisième Personne en les choisissant comme ses guerriers et ses soldats.

Vint ensuite un long récit sur la jeunesse du  saint apôtre François de Sales. Son père l’a averti lorsqu’il eut six ans : il se devait, sa vie durant et sans tenir compte de son propre bien-être, s’attacher à combattre bravement et sans peur pour la foi catholique. Ce qui devait être particulièrement dangereux alors que  Genève était aux mains des  protestants calvinistes qui propageaient  leurs erreurs et attaquaient tous ceux qui les dénonçaient. Mais c’est justement ce qui rendait d’autant plus nécessaire l’expression d’un point de vue clair et d’une fermeté à défendre sans faiblesse. Quelques jours plus tard, le jeune François de Sales fut fortement perturbé lorsque son père lui-même accueillit aimablement dans la maison familiale un haut représentant des protestants. Se rappelant alors les paroles et les recommandations  passées de son père, l’adolescent tira son épée et fonça sur le visiteur mettant dans le plus grand embarras son père qui ne s’était simplement plus souvenu des instructions qu’il lui avait données.

Mgr Tissier de Mallerais cita ce récit de la vie de saint François de Sales pour illustrer ce que doit être le comportement futur d’un soldat de Dieu.  « Chers Confirmants, à partir de ce jour, vous êtes des soldats de Dieu et des guerriers au service de la seule vraie foi catholique romaine dans la Tradition catholique [sic !]. Voilà ce à quoi vous devez vous conformer » : « Ta parole sera, comme Jésus l’a demandé, oui oui ou non non. Il importe, comme Don Bosco, d’éviter tout doute et de s’en abstenir » [sic !].

Ce thème directeur fut récurrent dans son sermon et Mgr insista à plusieurs reprises sur « l’exemple de la fermeté, de la clarté et de la certitude : certitude absolue, ce qui est indiscutable, irréfragable, hors de doute, comme nous l’a appris saint Jean Bosco. »

Puis, pour bien illustrer son propos, il déclara :

« Je vous donne un deuxième exemple de certitude [sic] d’un catholique et soldat du Christ : lorsque le pape Benoît XVI leva la prétendue excommunication de nos quatre évêques, nous lui avons répondu sans ambiguïté que cela n’était pas nécessaire et même était inutile. En effet en raison et en vertu de la situation d’urgence [de détresse] dans l’Eglise, nos consécrations sont licites et valides. Nous lui avons également écrit qu’il n’y avait aucune nécessité à une levée de l’excommunication, car nous n’avions jamais été excommuniés, étant donné que les consécrations étaient toujours licites et donc valides en raison de cet état d’urgence et de nécessité. Ceci est donc bien un autre exemple de claire certitude. »

« Je vous donne un troisième exemple en relation avec l’indubitabilité, la certitude : le pape suivant, l’actuel pape François, a confirmé la validité [la juridiction] de nos confessions. Il n’aurait pas dû le faire car c’était inutile : nos confessions ont toujours été valides, puisque notre pouvoir de pasteurs et, avec lui, notre pouvoir de consécration et la validité de nos sacrements n’ont jamais été mis en question. »

« Chers Confirmants, chers Croyants, encore une fois : votre parole doit être oui oui ou non non. Agissez en catholiques sans aucune ambiguïté. »

« Quand nous nous rendons à Rome, c’est pour ramener et convertir les représentants de la Nouvelle Eglise à la vérité de l’unique Eglise catholique et romaine, telle que nous la maintenons au sein de la Fraternité Saint-Pie X. »

« Quand nous parlons avec Rome, nous devons procéder avec certitude, sans le moindre doute, c’est-à-dire sans calcul ni compromis, avec l’objectif du retour des représentants de la Nouvelle Eglise à la seule vérité de la Tradition catholique. Ni calcul ni compromis tant qu’ils n’auront pas renoncé aux erreurs du concile de Vatican II, qu’ils n’auront pas fait le chemin inverse et qu’ils ne seront pas revenus à la vérité. »

Nous remercions Mgr Tissier de Mallerais pour la clarté de ses propos, sa constance dans le combat et sa fidélité à la déclaration du 21 novembre 1974 de feu Mgr Marcel Lefebvre, fondateur de la Fraternité des Apôtres de Jésus et Marie appelée plus communément  la Fraternité Saint-Pie X :  « C’est pourquoi sans aucune rébellion, aucune amertume, aucun ressentiment nous poursuivons notre œuvre de formation sacerdotale sous l’étoile du magistère de toujours, persuadés que nous ne pouvons rendre un service plus grand à la Sainte Église Catholique, au Souverain Pontife et aux générations futures. C’est pourquoi nous nous en tenons fermement à tout ce qui a été cru et pratiqué dans la foi, les mœurs, le culte, l’enseignement du catéchisme, la formation du prêtre, l’institution de l’Église, par l’Église de toujours et codifié dans les livres parus avant l’influence moderniste du concile en attendant que la vraie lumière de la Tradition dissipe les ténèbres qui obscurcissent le ciel de la Rome éternelle. »

Nous sommes persuadés que la très grande majorité des prêtres et des fidèles attachés à la restauration de la Tradition dans l’Eglise seront heureux, après avoir lu notre article sur Mgr de Galarreta, de constater que Mgr Tissier de Mallerais proclame la même certitude.

Christian LASSALE

 

 

Revue-Item.com

article précédent

Un Evêque parle: Mgr de Galarreta

article suivant

L’Agrif fait appel de ce jugement

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS