La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Des propos de Mgr Tissier de Mallerais à Chicago

publié dans regards sur le monde le 2 mars 2015


Signe Encourageant

 Un jugement de Mgr Williamson
SOURCE - Mgr Williamson – Initiative St Marcel – 28 février 2015

Un évêque a dit, la Tradition doit rendre témoignage.

Monseigneur, faites-le vous-même davantage, sinon le troupeau va mourir.
 
Après trois numéros de ces « Commentaires » qui ont cherché à montrer la nouvelle ligne de pensée par laquelle la Fraternité Saint Pie X de Mgr. Lefebvre est en train de se faire mortellement empoisonner, présentons par contre un signe encourageant qui prouve que sa Fraternité n’est pas encore complètement morte : des propos tirés d’un sermon donné le 1er janvier de cette année à Chicago par Monseigneur Tissier de Mallerais, l’un des quatre évêques consacrés pour la FSPX en 1988. Les gens demandent souvent pourquoi on entend si peu parler de lui, parce qu’il est connu comme homme timide mais honnête, d’une foi forte, ayant l’esprit clair et une grande connaissance de Mgr. Lefebvre pour lequel il a toujours eu une grande affection. Peut-être n’a-t-il aimé que trop bien la Fraternité, en sorte qu’il n’a pas vu, ou pas voulu voir, à quel point les Supérieurs actuels depuis de longues années, lentement mais sûrement, trahissent le combat de la Foi de Mgr. Lefebvre. A-t-il placé l’unité de la Fraternité au-dessus de la Foi de l’Église ? Mais le mois dernier il a dit plusieurs choses qu’on ne saurait mieux dire.
Il a cité Monseigneur qui écrivait dans son Itinéraire Spirituel (Ch III, p.13) : « C’est donc un devoir strict pour tout prêtre voulant rester Catholique de se séparer de l’Église Conciliaire tant qu’elle ne retrouve pas la Tradition du Magistère de l’Église et de la Foi Catholique » Et pour insister, Monseigneur Tissier a dit, « Permettez-moi de répéter », et il a lu de nouveau toute la citation.
Ensuite il a fait allusion aux forces du mal qui occupent l’Église. Puis il a averti contre les « faux amis » qui maintiennent à tort que si la FSPX demeure séparée de l’Église visible elle se transformera en une secte. Il a déclaré au contraire, « Nous sommes l’Église visible », et « Nous sommes dans l’Église ».
Finalement il a averti contre les « faux amis » qui prétendent que la FSPX est dans une situation anormale parce qu’on n’est pas « reconnu par l’Église » et il a déclaré que c’est la situation de Rome et non la nôtre qui est anormale, que la Fraternité n’a pas besoin de « revenir », parce que ce sont les Romains qui doivent revenir. « Nous n’avons pas à chercher ce que nous pouvons faire à Rome, mais plutôt quel témoignage nous pouvons donner à toute l’Église en étant une lumière sur un chandelier et non sous un boisseau ».
La ligne de pensée de Monseigneur Tissier, telle qu’elle ressort de ces citations, est exactement celle de Monseigneur Lefebvre. Les coucous modernistes qui occupent actuellement le nid du rossignol, à savoir les structures de la véritable Église, peuvent présenter l’ apparence de rossignols mais leur chant, c’est à dire leur doctrine, doctrine, doctrine, les trahit immédiatement. En réalité ils ne sont rien d’autre que des coucous, sans aucun droit à occuper ce nid. Le vrai nid ne rend pas leur doctrine vraie. Leur doctrine fausse rend fausse leur occupation de ce nid. Ils peuvent être visibles dans ce nid, mais ainsi que leur doctrine le montre, ce ne sont pas de vrais rossignols. Où que le reste des vrais rossignols soit visiblement réuni, en quelque nid provisoire que ce soit, ils sont dans l’Église, ils sont la véritable Église visible, et pour quiconque a des oreilles pour entendre, leur beau chant témoigne que les coucous ne sont rien d’autre que des coucous qui ont volé le nid catholique qu’ils occupent actuellement.
Hélas ! Les Supérieurs actuels de l’ex-FSPX n’ont pas l’oreille musicale, et ils refusent de distinguer entre le chant des coucous et celui des rossignols, aussi jugent-ils du catholicisme selon les apparences du nid au lieu de juger selon la réalité du chant. Ce que Monseigneur Tissier dit ici doit leur avoir déplu énormément. Sans doute auront-ils exercé une pression, habilement calculée, pour être sûrs qu’il fasse marche arrière pour emboiter le pas, leur pas à eux. Et par « obéissance » il risque de faire exactement cela. Nous devons prier pour lui.
Kyrie eleison.

Revue-Item.com

article précédent

Le pape François, le 7 mars dans la paroisse romaine d’Ognissanti

article suivant

La question du sacerdoce des femmes

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS