La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Assassinat sauvage à Magnanville

publié dans regards sur le monde le 15 juin 2016


 

Et pendant ce temps, nos évêques dialoguent avec l’Islam à qui mieux mieux…Nous somme trahis(ndr)

————————————————–

Assassinat sauvage à Magnanville : il ne fait pas bon être policier en France

 

Hier calomniés, conspués, caillassés. Aujourd’hui sauvagement assassinés, avec leur famille.

Ecrivain, journaliste

Son blog

« Grande tristesse après la mort d’un policier et de sa compagne. Soutien à leurs familles et collègues. » Ainsi tweetait Bernard Cazeneuve, il y a quelques heures, réagissant au drame de Magnanville (Yvelines). Comme s’il exprimait ses condoléances après un accident de voiture.

Sauf que le commandant Jean-Baptiste Salvaing et sa femme (fonctionnaire de police, elle aussi) ne sont pas simplement « morts », ils ont été assassinés. Lui, hier à 21 h, sur le seuil de son domicile, de neuf coups de couteau, au cri d’Allah akbar. Elle, à l’intérieur de la maison, sous les yeux de son petit garçon de 3 ans… « choqué mais indemne » – au moins physiquement – grâce à l’assaut du RAID, qui a abattu le meurtrier. Et l’État islamique a revendiqué.

Sauf que l’on n’attend pas de Bernard Cazeneuve qu’il soit « triste » – nous le sommes tous, inutile d’être ministre de l’Intérieur pour cela – ni qu’il « soutienne » familles et collègues, il y a des cellules de professionnels dévolues. Mais qu’il soit efficace. Déterminé. Implacable.

« L’agresseur » – c’est ainsi que l’appelle Bernard Cazeneuve dans un communiqué complétant le tweet, comme s’il avait arraché le sac d’une vieille dame – est avant tout un terroriste islamiste, âgé de 25 ans, « connu », nous dit-on, des services de police : Larossi Abballa, détenteur de la nationalité française, avait été condamné en 2013 pour association de malfaiteurs en vue de préparation d’actes terroristes.« Connaître », c’est bien. Neutraliser, c’eût été mieux.

De son côté et dans le même temps, François Hollande a déclaré que« toute la lumière [serait] faite sur la nature exacte de ce drame abominable ». Comme si certains avaient encore besoin d’être éclairés et se grattaient le menton : tiens, tiens… crime passionnel ou cambriolage qui tourne mal ?

Il n’y a bien que François Hollande et Bernard Cazeneuve, en France, qui n’aient pas été rapidement fixés sur la « nature exacte » des faits. À aucun moment, dans ces déclarations, ils n’ont prononcé le mot« islamisme ». Vont-ils enfin oser le faire ce matin ?

Hier calomniés, conspués, caillassés. Aujourd’hui sauvagement assassinés, avec leur famille. Il ne fait décidément pas bon être policier en France. La tour Eiffel a été illuminée aux couleurs durainbow flag. Le sera-t-elle, ce soir, aux couleurs des flics, qui sont tout simplement celles de notre drapeau tricolore ?

La vérité est qu’Anne Hidalgo n’est pas au bout de ses compliqués jeux de lumière. Car cette nouvelle forme de terrorisme, artisanale et de proximité, fait de chacun – parce qu’il est flic, militaire, homo, chrétien… et qu’il était au mauvais endroit au mauvais moment – une cible potentielle. Et ce n’est pas sans rappeler tragiquement l’Algérie à certaines périodes de son histoire.

Revue-Item.com

article précédent

François Fillon et Famille Chrétienne

article suivant

« Amoris laetitia »

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS