La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Le « dossier » de Thiberville

publié dans flash infos le 11 janvier 2010


 Document n° 1

Dans « la Vie » du 8 janvier 2010, sous la plume de Jean Mercier, journaliste de la Vie qui suit cette affaire, on pouvait prendre connaissance des propos tenus par l’évêque, Mgr Nourrichard, lors de la conférence de presse qu’il a tenue suite aux évenements survenus en l’église de Thiberville, le dilanche 3 janvier 2010.

« Ma porte est toujours ouverte à l’abbé Michel »

par Jean Mercier
 

Lors d’une conférence de presse, le vendredi 8 janvier, à Evreux, Mgr Christian Nourrichard est revenu sur la crise issue de la révocation de l’abbé Francis Michel, et sur la violence qui s’est manifestée contre lui lors de la messe de l’épiphanie. « Je m’attendais à de l’opposition, mais pas à tant de haine. Néanmoins, ma porte est toujours ouverte à l’abbé Michel ».

 

D’une part, il a annoncé que la nouvelle équipe sacerdotale nommée pour succéder à l’abbé Michel s’abstiendra de se rendre sur place dans un but d’apaisement. D’autre part, il autorise l’abbé Michel à célébrer les sacrements sauf celui du mariage. « Il s’agit d’une pause et non d’une étape. Ceci ne remet nullement en cause le décret de révocation. »

 

Par ailleurs, il a reconnu la possibilité pour le prêtre révoqué d’en appeler à Rome : « J’entends respecter scrupuleusement son droit ». Pour l’évêque, la balle est dans le camp du pape… « Je suis au service de l’Eglise. C’est le pape qui m’a nommé, quoi qu »il arrive, je me soumettrai à lui. Je ferai ce que le pape dira de faire ». Dans l’attente de cet arbitrage, l’évêque d’Evreux « continue à espérer que l’abbé Michel entende raison et qu’il respecte ses engagements sacerdotaux (ndlr : sa promesse d’obéissance à l’autorité épiscopale). »

 

Dans cet esprit de fermeté et de dialogue, Mgr Nourrichard a publié une lettre (voir la lettre dans le  : document n° 2) à l’attention de tous les chrétiens du diocèse qui a été lue dans les paroisses dimanche.

 

Sur le fond des raisons qui l’ont poussé à prendre sa décision, l’évêque continue à tenir solidement sa ligne pastorale, défendant sa vision d’une « Eglise qui donne des responsabilités aux laïcs en coopération avec des diacres et des prêtres ». C’est ainsi, selon lui, « que l’on répond aux besoins de âmes« . L’évêque a rappelé que son diocèse « n’est pas plus en difficulté » que les autres et qu’il compte 6 jeunes séminaristes.

Revue-Item.com

article précédent

Les Voeux du Pape au Corps Diplomatique 2010

article suivant

Dossier « Thiberville »

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS