La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Communiqué de M l’abbé de Cacqueray, Supérieur du Dsitrict de France de la FSSPX

publié dans flash infos le 25 août 2009


Programme de latin à l’épreuve du baccalauréat de 2010

Abbé Régis de Cacqueray, Supérieur du District de France

Suresnes, le 25 août 2009

« De nos jours plus que jamais, la force principale des mauvais, c’est la lâcheté et la faiblesse des bons, et tout le nerf du règne de Satan réside dans la mollesse des chrétiens. »

Saint Pie X s’adressant à l’évêque d’Orléans après la béatification de Jeanne d’Arc, le 13 décembre 1908.

« Le Bulletin officiel n°15 du 9 avril 2009 de l’Education Nationale a fait connaître la liste des œuvres obligatoires inscrites au programme de langues et cultures de l’Antiquité de la classe terminale des séries générales et technologiques. Pour le latin, l’œuvre unique est « L’art d’aimer » d’Ovide. Cette oeuvre se trouvera encore au programme de l’année 2011.

« L’art d’aimer » est une œuvre érotique du poète Ovide uniquement consacrée à exposer aux hommes d’abord, aux femmes ensuite, touts les conseils pour séduire. L’amour est ravalé à un exposé complaisant des moyens les plus dégradés et les plus cyniques pour parvenir à sa fin. L’auteur promeut la multiplication des partenaires et réduit la femme à l’état de proie.

Voilà la littérature sur laquelle les élèves de terminale des deux années à venir devraient se plonger pendant des mois !

Nous protestons et nous invitons tous les Catholiques et tous les hommes à qui il reste un sens moral à protester contre ce programme totalitaire qui constitue une véritable incitation publique à l’immoralité et à la débauche.

Nous vous recommandons de faire entendre votre protestation auprès :

- du Ministre de l‘Education Nationale

110, rue de Grenelle
75007 Paris
- du médiateur de l‘Education nationale

Bernard Thomas,
61-65 rue Dutot
75732 Paris Cedex 15
mediateur@education.gouv.fr
Nous invitons tout spécialement tous les parents, les professeurs et les Directeurs d’établissement scolaire à se mobiliser et à faire connaître leur opposition à un tel programme.

Abbé Régis de Cacqueray ,
Supérieur du District de France.
Suresnes, le 25 août 2009

Revue-Item.com

article précédent

L’Etat du Wisconsin veut obliger l’Eglise à financer la contraception

article suivant

Benoît XVI et l’adoration liturgique: la réforme de la Réforme…en cours

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS