La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

L’Etat du Wisconsin veut obliger l’Eglise à financer la contraception

publié dans flash infos le 25 août 2009


Lu sur le blog de Daniel Hamiche, à propos de l’Etat du Wisconsin :

« Le législateur vient d’y voter la loi de finances 2009/2010 dans laquelle on trouve une disposition rendant obligatoire l’inclusion dans toute assurance-santé du remboursement de la contraception artificielle. Cela obligerait donc les diocèses, paroisses et organismes catholiques de ce diocèse contractant des assurances-santés pour leurs clercs ou leurs personnels de payer obligatoirement le « service » de la contraception, ce que l’enseignement catholique considère comme gravement immoral.

Les évêques du Wisconsin ne l’entendent pas de cette oreille et ils viennent conjointement – au sein de la Conférence des évêques catholiques du Wisconsin – d’adresser une lettre circulaire à tous les fidèles catholiques du diocèse pour dénoncer cette disposition législative qui violerait les droits constitutionnels et les principes religieux des catholiques [...] :

« Cette obligation ne viole pas que nos valeurs religieuses, elle viole nos droits constitutionnels. Le droit à la liberté de conscience, qui est présent dans la Constitution du Wisconsin, protège la minorité de la majorité. C’est-à-dire qu’il nous protège tous. Car dans une société pluraliste, toute personne, quelle que soit la croyance, fait partie d’une minorité religieuse. Le droit constitutionnel à la liberté religieuse embrasse d’avantage que le droit à l’expression privée de la croyance, mais affirme des valeurs personnelles. Une telle liberté inclut également la possibilité de témoigner publiquement de nos valeurs – de ce que nous faisons et de ce que nous refusons de faire. C’est avec de tels témoignages qu’on change les cœurs et qu’on transforme la culture. (…) En tant que citoyens, nous protestons aussi contre la manière avec laquelle cette loi a été adoptée. Des obligations de cette sorte mérite un débat ouvert et une délibération en bonne et due forme. Cette obligation n’a fait l’objet ni de l’un ni de l’autre (…) Nous entendons faire savoir aux catholiques du Wisconsin que nous continuerons (…) à affirmer et à diffuser les enseignements de la foi. Aucune législation ne pourra abroger ou annuler notre engagement au maintien de la dignité de la vie humaine et des moyens grâce auxquels chaque vie est conçue. »

Michel Janva

Revue-Item.com

article précédent

L’église du Sacré-Coeur, à Maubeuge

article suivant

Communiqué de M l’abbé de Cacqueray, Supérieur du Dsitrict de France de la FSSPX

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS