La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Levée de l’immunité de Marine Le Pen

publié dans flash infos le 4 juillet 2013


Levée de l’immunité de Marine Le Pen

Bernard Antony, président de l’Institut du Pays libre, communique :

« La levée, hier 2 juillet 2013, de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen par le Parlement Européen, afin que la police de la pensée en France poursuive l’un de ses propos appelant certes la controverse mais relevant de la liberté d’expression, prouve encore, s’il en était besoin, la fonction certes efficace mais exécrable de police de la pensée « idéologiquement correcte » que joue cette assemblée par ailleurs si débile.

« Le Parlement Européen, sous apparence démocratique, n’est en effet qu’un rouage important dans le fonctionnement de la dictature totalitaire du Big Brother eurocratique d’ailleurs aussi bête qu’abject. Cela seul légitime plus que jamais le slogan que j’avais lancé jadis dans Reconquête : « Sortons de cette Europe-là ! »

En cette affaire, en tant qu’ancien parlementaire dans cette aussi venimeuse que stupide Assemblée et en tant que défenseur des libertés, et celle de l’expression politique au premier chef, j’exprime ma totale solidarité à Marine Le Pen.

Cela dit, je n’aurais pas parlé comme elle d’un des aspects somme toute secondaire de l’islam en France.

Mais Marine le Pen, qui a longtemps énoncé sa confiance en un islam de France n’a pas encore à ce jour fait l’effort de considérer l’islam dans sa réalité.

Ce n’est pas en effet à sa dimension religieuse qu’il faut s’en prendre. Ce qu’il faut considérer, c’est que l’islam est l’expression d’une idéologie théocratique totalitaire à vocation conquérante. Et pas seulement par la prière ! Dans la diversité des cinquante pays dans le monde où il domine selon des formes plus ou moins sévères ou cruelles, aucune part il n’est permis aux citoyens l’exercice d’une véritable liberté religieuse.

Celle-ci, pour les « gens du Livre », c’est-à-dire les chrétiens et les juifs, se ramène au statut de la dhimmitude selon des degrés variables allant des contraintes surveillées aux vexations et à la répression.

Ce que les responsables politiques, et Marine Le Pen au premier rang, doivent proclamer et exiger, c’est la liberté de critique, de réfutation et de refus de l’islam, comme il fallait l’exercer vis-à-vis du jacobinisme, du nazisme et du communisme.

En effet, ce ne sont pas les musulmans que nous détestons mais le système de l’islam que nous refusons.

Chrétiens, nous aimons les musulmans et prions pour qu’ils découvrent la valeur de la liberté proclamée dans l’Évangile mais dont le mot ne figure pas dans le Coran et les Hadiths ; et aussi celle de l’amour qui y est à peine évoqué et dans un sens si limité puisque hors de la liberté.

Pour le bien commun de notre patrie, de l’Europe et de toutes les nations, les politiques doivent œuvrer pour la liberté des femmes et des hommes musulmans, partout dans le monde, de choisir un autre modèle de vie individuelle, sociale et politique que celui de l’islam.

Revue-Item.com

article précédent

RÉACTIONS DE MGR REY EN CONCLUSION DE « SACRA LITURGIA 2013″

article suivant

LUMEN FIDEI, la Nouvelle et Première Encyclique du pape François

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS