La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Les évêques d’Espagne contre la communion pour les divorcés.

publié dans nouvelles de chrétienté le 11 juin 2014


Espagne : les évêques contre la communion pour les divorcés

évêques d’EspagneDepuis le 25 avril, le site de la Conférence des évêques d’Espagne comporte une page sur les « fidèles divorcés remariés ». C’est évidemment une réponse à la conférence du cardinal Kasper en ouverture du consistoire des cardinaux sur la famille, le 20 février dernier. Il y invitait l’Eglise à un « véritable changement de paradigme » au nom de la pastorale. L’idée ? Tenir compte de la réalité des échecs, et de l’authenticité du repentir de certains divorcés remariés avides de recevoir le secours des sacrements. Le cardinal invitait à rompre avec une « image romantique irréaliste du mariage ».

La réponse des évêques espagnols sonne comme une claque face à ce discours qui n’avait pas hésité à déprécier les tenants d’une doctrine traditionnelle en assurant que « la doctrine de l’Eglise n’est pas une eau stagnante ». Justement, la page internet qu’ils ont publiée propose un corpus doctrinal des plus contemporains. Sous le titre général Textes importants sur la questions des fidèles divorcés remariés, il renvoie vers quinze documents publiés depuis 1980, à commencer par l’homélie de Jean-Paul II à l’occasion de la clôture de la Ve assemblée générale du synode des évêques.

La ligne de toujours y était clairement « confirmée » : le mariage est « indissoluble », ce qui justifie la « praxis » de l’Eglise de ne pas admettre à la communion les divorcés remariés, mais chacun doit aider ces fidèles à se rappeler que, baptisés, ils font toujours partie de l’Eglise et qu’ils doivent participer à sa vie.

Quatre textes de Jean-Paul II, des documents de Benoît XVI allant de l’exhortation apostolique Sacramentum caritatis aux échanges impromptus avec le clergé d’Aoste, d’Albano et de Trévise, mais encore une déclaration sur le canon 915 par le Conseil pontifical sur les textes législatifs, des documents de la Congrégation pour la doctrine de la Foi, le message final de la XIIIe assemblée générale ordinaire du synode des évêques, et pour finir un article de Mgr Gerhard Müller dans l’”Osservatore Romano” (Témoignage en faveur de la force de la Grâce) du 23 octobre 2013, constituent ce programme de lecture sans ambiguïté.

Voilà un ensemble de textes bien éloigné d’une « image romantique irréaliste du mariage » puisque la réalité du problème des divorces et des nouvelles unions civiles dans l’Occident post-moderne y est très clairement posée, avec le souci à la fois du bien des âmes et du respect des institutions et du dogme. C’est un ensemble construit qui apporte une réponse complète aux propositions du cardinal Kasper, qui ont été mal reçues par la hiérarchie catholique espagnole.

En mai, Mgr Jesús Garcia Burillo, évêque d’Avila, publiait un article dans la revue hispanique “Ecclesia” pour rappeler que sans méconnaître la douleur du divorcé remarié, qui mérite prières et affection, il ne faut pas escamoter la réalité : son remariage le rend « adultère » selon les propres paroles du Christ. « Son nouvel état contredit ce que le mariage signifie : l’union du Christ et de l’Eglise ».

Mais ce n’est pas de sa propre initiative que la Conférence des évêques d’Espagne a publié cette page de liens. Dès le 11 mars, le secrétaire de la Congrégation pour la doctrine de la Foi, le jésuite Mgr Luis Ladaria, adressait une lettre au secrétaire de la Conférence espagnole, José Maria Gil Tamayo, pour lui faire part de sa « préoccupation » à propos de la question de « l’attention pastorale » à l’égard des divorcés remariés, en demandant que soient diffusés en espagnol les « textes ou à tout le moins les contenus fondamentaux des documents du Magistère sur cette problématique ».

Mgr Gil Tamayo répercutait la demande auprès de tous les évêques par une lettre du 23 avril accompagnée des liens utiles. La mise en ligne s’est faite dans la foulée. (Paul Rutten)

Revue-Item.com

article précédent

Liturgie: Quelle est la « bonne interprétation du Concile?

article suivant

Mgr Schneider parle

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS