La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Mgr Brandmuller et la FSSPX

publié dans regards sur le monde le 12 février 2015


 

Mgr Brandmuller a commencé ses visites d’évaluation…
Mais qui est le cardinal Brandmuller ? – Janvier 2015


Mgr Fellay et le cardinal Müller

Le 23 Septembre, Mgr Fellay a rencontré le cardinal Müller dans les bureaux du Vatican; à la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. Le principal résultat de la réunion a été la décision de poursuivre les discussions afin de «clarifier les points de discorde qui restent».

Mgr Fellay a expliqué plus tard que les discussions seraient « poursuivies dans un cadre plus large et moins formel que les discussions précédentes».

La première série de discussions a eu lieu le 5 Décembre au Séminaire de la FSSPX Herz Jesu de Zaitzkofen entre le cardinal Brandmuller, Mgr Fellay et plusieurs prêtres de la FSSPX. Deux autres réunions sont prévues aux les séminaires de la Fraternité, à Flavigny (France) et à Winona (Etats-Unis d’Amérique).

 

Qui est le cardinal Brandmuller?

Le cardinal Brandmuller (Photo ci-dessus) a 85 ans, il est de nationalité allemande, a été ordonné prêtre en 1953, évêque consacré et nommé cardinal en 2010. Son éminence est titulaire d’un doctorat d’ histoire; de 1969 à 1997 il a été, successivement, professeur d’Histoire de l’Église & patrologie, professeur d’Histoire moderne et médiévale de l’Église (Université d’Augsbourg).

Il est également un spécialiste reconnu de l’histoire de conciles.

De 1998 à 2009 il a été président de la Commission pontificale des sciences historiques. (Wikipedia)

 

Que pense-t-il du travail de la FSSPX?

Ce qui est plus intéressant pour nous est ce qu’il pense du travail actuel de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X et de la crise de l’Eglise du Christ. Les éléments clés de l’opinion de Son Eminence peuvent se résumer en trois points:

-  la FSSPX rejette le développement doctrinal légitime, mais la vitalité de  la FSSPX oblige l’Eglise à prouver que ses protestations sont sans fondement. (CNS);

- Le  Novus Ordo Missae est attribuable ni au Concile, ni à la constitution sur la liturgie. (Rorate-Caeli)

- Il y a des distorsions entre l’enseignement conciliaire qui donne peut-être une fausse conception de l’Église et les documents du Concile Vatican II qui ne sont pas encore pleinement mis en œuvre. (Zenit)

Dans la controverse entourant le Synode sur la famille, son Eminence a soutenu l’enseignement de l’Église comme co-auteur avec les Cardinaux Muller, Burke, De Paolis, et l’archevêque Caffarra d’un livre intitulé  « Demeurer dans la vérité du Christ« .

Il a également donné des interviews indiquant que :

- Le travail pastoral ne peut pas être en contradiction avec la doctrine. (Lifesitenews)

- Seulement si la nature humaine venait à changer la doctrine morale de l’Église pourrait être modifiée. (Catholic World Report)

Enfin, les actions parlent plus forts que les mots. Le Cardinal Brandmuller, n’est pas intimement familier avec, mais il est familier des «traditionalistes». Son éminence a participé au congrès de Una Voce International (FIUV), et a célébré publiquement et solennellement la messe tridentine à Saint. Pierre.

 

A la lecture des points précédents, quelles conclusions pouvons-nous tirer?

Peut-être l’aspect le plus important, est que le cardinal Brandmuller, étant à la retraite et dans  l’impossibilité de voter au prochain conclave, a un haut degré d’indépendance au sein des diverses forces qui existent dans les cercles du Vatican. Cette indépendance, couplée avec une compréhension profonde de l’histoire de l’Eglise devrait servir de base solide pour ses discussions d’évaluation de la FSSPX et de ses positions doctrinales dans le contexte plus large de la vie de l’Église.

Enfin, Son Eminence n’ est pas hostile aux traditionalistes en général et à la FSSPX en particulier. Comme la FSSPX incarne tous les aspects clés du catholicisme traditionnel sans compromis, c’est encore une autre occasion de déterminer si l’Eglise est prête à accepter les catholiques traditionnels, en tant que catholiques.

Source : District du Canada de la FSSPX de janvier 2015 / Traduction par La Porte Latine

Revue-Item.com

article précédent

Le mal qui menace notre société, ce n’est pas le terrorisme mais le libéralisme

article suivant

A propos de l’interview du cardinal Burke par France 2

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS