La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Dura lex sed lex. La loi est dure mais c’est la loi

publié dans regards sur le monde le 5 juin 2017


 Il était temps !

Dura lex sed lex ! la loi est dure mais c’est la loi ! Or Emmanuel Macron et son équipe ont voulu adoucir cette dure loi qui veut que, pour les élections législatives, un parti qui n’a pas de groupe parlementaire à l’Assemblée nationale ne puisse bénéficier, pour sa campagne, que d’une durée d’émission de sept minutes au premier tour et cinq minutes au second. C’est le cas de la République en Marche ! Une durée jugée trop faible au regard des deux heures et 1 heure 44 dont bénéficient respectivement le PS et Les Ré- publicains, lesquels, quoique sur le déclin, ont un groupe de députés.

Intolérable pour Macron !

Or, c’est bien là le régime qui a été imposé, lors de toutes les élections, au Front national qui n’a pas de groupe à l’Assemblée nationale depuis 1986. Pourtant, aux européennes et aux régionales comme aux présidentielles, des millions d’électeurs ont voté pour ses candidats. Tant pis ! En 2007, comme en 2012, le FN n’a eu que les pauvres minutes susdites pour sa campagne télévisée : Dura lex sed lex ! Et cette situation n’indignait personne au-delà du Front national, ni le CSA, ni le Conseil d’Etat, ni le Conseil constitutionnel. Lequel, suite à un recours de Macron, vient de s’apercevoir que cette situation portait atteinte à « l’égalité devant le suffrage et la participation équitable des partis et groupements politiques à la vie démocratique de la Nation. »

Il était temps !

En conséquence, les partis ou groupements pouvant prétendre à une hausse de leur temps d’antenne seront choisis en fonction de deux critères : « Le nombre de candidats présentés » et « les résultats obtenus lors des élections intervenues depuis les précédentes élections législatives », a précisé le Conseil. Ce qui profitera à la République En Marche mais aussi à la France insoumise et… au Front national, puisqu’on ne pourra pas faire autrement. G.B

 

(Source Bulletin d’André Noël n° 2520)

Revue-Item.com

article précédent

De justes remarques sur une réconciliation prochaine entre Rome et la Fraternité saint PIEX

article suivant

Les pèlerins de Chartres

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS