La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Le président russe, Vladimir Poutine et l’Islam

publié dans regards sur le monde le 20 octobre 2017


 

 

Réponse de Poutine au roi d’Arabie Séoudite

 

 »"

 

Source: le site Taringa

l’édifiant dialogue qui suit. Ce que nous en avons pensé est simple :

Lorsque, en France, de tels propos seront tenus par des autorités politiques qualifiées, au sujet des prétentions de l’Islam dans notre pays, nous serons largement tirés d’affaire, au moins s’agissant des problèmes et tragédies que nous subissons du fait de l’immigration musulmane massive. LFAR

 

Vladímir Vladímirovich Poutine Président de la Russie, a reçu à Moscou la visite du roi d’Arabie Séoudite. Avant de partir, le roi lui a dit qu’il voulait acheter un grand terrain et construire, bien sûr avec de l’argent entièrement arabe, une grande mosquée dans la capitale russe.

« Aucun problème », a répondu Poutine, « mais à une condition : que vous autorisiez que soit construite également, dans votre capitale arabe, une grande église orthodoxe ».
> > > >   « Cela ne peut pas être », dit le roi arabe. « Pourquoi ? » a demandé Poutine.
> > > >  « Parce que votre religion n’est pas la vraie et nous ne laissons pas tromper le peuple.

- Je pense la même chose de votre religion et, cependant, je vous permettrais de construire votre temple s’il y a réciprocité. Par conséquent, nous avons là épuisé ce sujet.»

Mais Poutine ne s’arrête pas là. Dans un discours devant le Parlement russe, se référant à des tensions avec les minorités ethniques, il dit : «En Russie vivez en tant que Russes ! Toute minorité, d’où qu’elle vienne, qui veut vivre en Russie, travailler et manger en Russie, doit parler russe et respecter les lois russes. S’ils préfèrent la Charia et vivre une vie de musulmans, nous leur conseillons d’aller dans des lieux où c’est la loi de l’État. La Russie n’a pas besoin des minorités musulmanes ; ces minorités ont besoin de la Russie et nous ne leur garantissons pas de privilèges spéciaux pas plus que nous n’essaierons de changer nos lois, en les adaptant à leurs souhaits. Les traditions et coutumes russes ne sont pas compatibles avec le manque de culture et les formes primitives de la Charia et l’Islam.»  

 

Tout est dit.

Si seulement  nos dirigeants sortis de nulle part voulaient en faire autant !

Revue-Item.com

article précédent

Considérations du Pape François sur la mort.

article suivant

La croix de Ploërmel. L’islam en France. La trahison de nos chefs spirituels

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS