La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Le cardinal Pujats et Amoris laetitia

publié dans magistère du pape François le 10 décembre 2017


Le cardinal Pujats

 dénonce le libéralisme d’Amoris lætitia

clip_image008

Dans un entretien paru le 19 novembre 2017 sur le site italien La Fede Quotidiana, le cardinal Janis Pujats, archevêque émérite de Riga en Lettonie et ancien président de la Conférence épiscopale locale, a déclaré au sujet de l’exhortation Amoris lætitia : « la mentalité sous-jacente du texte est trop libérale. » Il a affirmé voir un certain relâchement de la moralité catholique et surtout des valeurs et principes non négociables.

Interrogé sur la possibilité de donner la communion aux divorcés civilement remariés qui vivent more uxorio (i.e. maritalement), le prélat a rappelé : « nous avons certainement besoin de porter une attention pastorale à ces personnes », mais « elles ne peuvent pas recevoir la communion sacramentelle. Elles ne sont pas légitimement unies dans le mariage et se trouvent donc dans un état de péché mortel. Tout cela fait partie de la doctrine des sacrements. »

A la question de savoir si cette position est « trop sévère », le cardinal letton a demandé : « qu’est-ce que cela signifie ? », et de répondre aussitôt : « la doctrine de l’Eglise ne change pas et personne n’est autorisé à faire cela. Tout est écrit dans l’Evangile et doit être accepté ». « Aujourd’hui, pour le bien de l’Eglise et du peuple de Dieu, une clarification en accord avec les préceptes de l’Evangile et le magistère constant de l’Eglise est nécessaire », a poursuivi le cardinal, âgé de 87 ans. « Personne ne devrait avoir peur de la clarté doctrinale », a-t-il ajouté, en précisant : « s’il y a quelque chose de destructeur, c’est l’incertitude provoquée par l’ambiguïté et la confusion. »

« Nous devons avoir le courage de parler le langage de la vérité, clairement et sans crainte, sans vouloir plaire au monde, parce que nous risquons de glisser peu à peu dans une grave erreur. Nous devons réitérer la doctrine éternelle sur le mariage et la famille », a-t-il déclaré.

Pour mémoire, le cardinal Pujats avait signé la Déclaration de fidélité à l’enseignement immuable de l’Eglise sur le mariage, du 26 août 2016, qui a recueilli 35.700 signatures, et à laquelle le pape François n’a pas plus porté attention qu’aux Dubia des quatre cardinaux, du 19 septembre 2016, et à la Correction filiale des clercs et universitaires catholiques, du 16 juillet 2017.

SOURCE : fsspx.news

Revue-Item.com

article précédent

Une très belle lettre de M l’abbé Boucharcourt, Supérieur du District de France de la FSSPX

article suivant

Le Motu Proprio « Summorum Pontificum ». Un jugement intéressant!

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS