La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Le cardinal Caffarra a célébré selon l’Usus Antiquior

Le cardinal Caffarra a célébré selon l’Usus Antiquior

publié dans flash infos le 6 mai 2010


 

[summorum-pontificum.fr] Le cardinal Caffarra a célébré selon l’Usus Antiquior
SOURCE – summorum-pontificum.fr – 4 mai 2010

——————————————————————————–
Dimanche 2 mai, son éminence Carlo cardinal Caffarra, archevêque de Bologne (Italie), par ailleurs spécialiste des questions morales et ancien Président de l’Institut Jean-Paul II pour le mariage et la famille, a célébré selon l’Usus Antiquior en l’église paroissiale Santa Maria della Pieta. En guise de préparation à la messe traditionnelle qui retrouvait droit de cité après des décennies d’absence, les catholiques du diocèse ont pu entendre une conférence de Mgr Nicolas Bux le 28 avril, sur le thème de Benoît XVI et la liturgie.

Selon le blog Rorate Caeli (plusieurs photos de la cérémonie sur ce blog), cette célébration fait du cardinal Caffarra le premier cardinal italien qui, comme ordinaire d’un diocèse, a publiquement célébré la messe traditionnelle depuis le Motu Proprio Summorum Pontificum et peut-être même depuis 1970. Les cardinaux italiens qui l’ont déjà célébrée étaient à la retraite ou membres de la curie romaine.

Né en 1938, prêtre depuis le 2 juillet 1961, Carlo Caffarra a enseigné la théologie morale dans les séminaires de Parme et Fidenza, ainsi qu’à l’université de Milan. Le Pape Paul VI l’a nommé membre de la Commission théologique internationale en août 1974 et le Pape Jean-Paul II lui a confié en janvier 1981 la présidence de l’Institut Jean-Paul II pour le mariage et la famille. De 1983 à 1988, il sera également consulteur à la Congrégation pour la doctrine de la foi dont le Préfet est le futur Benoît XVI. Archevêque de Ferrare depuis le 8 septembre 1995, il devient le 16 décembre 2003 archevêque de Bologne. En mars 2006, le Pape Benoît XVI le créé cardinal. Il est membre de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, du Tribunal suprême de la Signature apostolique, de celui de la Rote romaine et de l’Académie pontificale pour la vie.

Revue-Item.com

article précédent

Le péché d’incrédulité et ses conséquences.

article suivant

Prédication pour la solennité de sainte Jeanne d’Arc

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS