La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Le gouvernement Ayrault est le pire ennemi de la famille

publié dans flash infos le 17 mai 2012


Source: le Salon beige du 16 mai 2012

Le gouvernement Ayrault est le pire ennemi de la famille

Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, est favorable à l’ouverture du mariage aux couples de même sexe et à l’adoption homoparentale, et a déclaré en 2004 :

« Au nom de l’égalité des droits, il ne doit pas y avoir de discrimination entre les sexes dans le droit au mariage ».

Vincent Peillon, ministre de l’Éducation nationale, pourrait donner son feu vert à une sensibilisation en milieu scolaire et dès les plus petites classes à l’homosexualité. Il déclarait en 2009 à propos de l’adoption par les homosexuels :

« C’est pour moi une évidence (l’adoption). J’ai été marqué dans ma vie par le fait de m’être occupé de l’enfance en difficulté (…) pendant plusieurs années ça a été mon travail de psycho-pédagogue d’aider ces enfants. J’ai aussi vu, et je vois, les difficultés d’adoptions dans notre pays, y compris pour des couples hétérosexuels, et je vois ce que peut donner d’amour des couples homosexuels. Alors le mariage d’une part, j’avais été très favorable au pacs, c’est-à-dire à la possibilité de s’unir quand on s’aime et d’avoir un certain nombre de droits civils et sociaux (…) c’est une très bonne chose. Le mariage est une forme de sacrement, serait-il même laïc. Dans l’amour, le symbole compte et je crois que chaque être humain y a droit. Et derrière nous aborderons un débat, que je veux profondément serein pour le pays, comme il l’a été dans d’autres pays, sur cette question de l’adoption (…) qui me semble devoir être posée maintenant sérieusement ».

Christiane Taubira, ministre de la Justice, avait promis en 2002 la création d’un délit « d’homophobie » et faisait partie en 2009 des députés signataires du « Manifeste des élus contre l’homophobie ».

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, signataire du « Manifeste des élus contre l’homophobie » a déclaré en novembre 2011 :

« Il faut donc mettre un terme à l’hypocrisie actuelle, et permettre aux couples homosexuels d’avoir accès à l’adoption dans les mêmes conditions que les couples hétérosexuels. Inscrire dans la loi ce qui est aujourd’hui un état de fait contribuerait à sécuriser le parcours de vie des enfants adoptés, en donnant des droits à leurs deux parents »

Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, est totalement pour l’union des couples de même sexe et la possibilité d’adopter et va très loin en matière de gestation pour Autrui (GPA) :

« Contrairement à ce que disent ceux qui sont par principe hostiles à la GPA, je crois que si celle-ci est maîtrisée, elle est acceptable (…). À terme, je suis favorable à une évolution législative »

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, est également totalement favorable à l’union des couples de même sexe et à la possibilité d’adopter :

« Je suis par ailleurs favorable au mariage homosexuel (…) comme une première étape j’ai donné instruction à mes services en Saône-et-Loire de conduire les protocoles d’adoption sans aucune discrimination concernant l’orientation sexuelle des futurs parents (…)

Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des Femmes et porte-parole du gouvernement, dans une vidéo en mai 2011, défend, au nom de la liberté et de l’égalité, l’adoption par les homosexuels.

Michèle Delaunay, ministre déléguée aux Affaires sociales et à la Santé, chargée des Personnes âgées et de la dépendance, a signé la proposition de loi de Patrick Bloche, François Hollande et Jean-Marc Ayrault visant à ouvrir le mariage aux couples de même sexe, déposée le 15 janvier 2008. Elle s’est exprimée sur la question du genre dans les manuels scolaires et a tenté d’ouvrir le don du sang aux homosexuels. Elle est également l’auteur d’une proposition de loi visant à simplifier le changement d’état civil des transexuels qui pourrait donc revenir d’actualité :

« Ce texte constitue un pas en avant considérable pour les personnes trans-genres jusqu’alors contraintes à un parcours long, pénible, douloureux psychologiquement et physiquement, et également très coûteux. De plus, il a l’intérêt de se saisir du questionnement sur l’identité de genre dont on a vu l’écho dans les récentes controverses sur l’enseignement du genre au travers des manuels scolaires »

Dominique Bertinotti, ministre déléguée aux Affaires sociales et à la Santé, chargée de la Famille, s’est exprimé pour l’ouverture du mariage aux couples de même sexe dans une vidéo au cours de la campagne présidentielle.

Philippe Carhon

Sont-ce là des positions fidèles aux nobles traditions de la France?

Revue-Item.com

article précédent

Les relations Rome-FSSPX: Communiqué du Vatican

article suivant

Au Pays-Bas : un parti musulman

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS