La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Franciscains de l’Immaculée: un couvent de plus fermé par les nouveaux supérieurs: 18 septembre 2014

publié dans nouvelles de chrétienté le 24 septembre 2014


Franciscains de l’Immaculée : un couvent de plus fermé
par les nouveaux supérieurs – 18 septembre 2014

 

« Frères Franciscains de l’Immaculée : les nouveaux supérieurs ferment un autre couvent franciscain. À Bénévent. Nous venons de recevoir cette lettre affligée de la part d’une lectrice, et sur sa demande nous publions cette information sur notre site (MiL : Messa in Latino). De même nous transmettons sa demande aux Supérieurs, c’est à dire au Commissaire, le P. Volpi et au Secrétaire Général, le P. Bruno. Malheureusement, Madame, je crains que certains ne se soucient guère plus du salus animarum des fidèles. Leur priorité est dans d’autres centres d’intérêts, bien terrestres. Ce dont un jour ils devront rendre compte. »

 

Lettre d’une fidèle envoyée à la Rédaction du site Messa in Latino

Bonjour,

Je suis une fidèle de l’Église San Pasquale [NDLR de LPL : voir photo de gauche] à Bénévent, qu’occupaient depuis un certain temps les Franciscains de l’Immaculée. Je veux signaler la fermeture du Couvent San Pasquale à Bénévent, sur décision des supérieurs mêmes des Franciscains de l’Immaculée.

Les Franciscains de l’Immaculée avaient permis depuis un certain temps la célébration quotidienne de la Messe, suivie les derniers temps d’une adoration eucharistique quotidienne. De plus depuis Summorum Pontificum, ils ont permis aux fidèles de Bénévent d’avoir la présence quotidienne de la Sainte Messe en Rite Romain Ancien, la Messe qu’actuellement aucun religieux ni a fortiori aucun prêtre diocésain ne célèbre à Bénévent.

Les fidèles de Bénévent ont dû subir, et pas seulement après le placement sous la direction d’un commissaire de l’Ordre, la privation de la Sainte Messe en Rite Romain Ancien, – un véritable trésor de grâce et de spiritualité -, mais maintenant de plus ils se voient privés de la présence de l’Ordre. Une présence qui, il est bon de le rappeler, remonte à la fondation de cette Institution.

Car c’est à Bénévent, le 22 juin 1990, en la solennité du Sacré Cœur de Jésus, quel’archevêque Carlo Minchiatti, sur décision du Saint Père, a signé le décret de fondation de l’Institution de Droit diocésain des Franciscains de l’Immaculée, suivi immédiatement, le jour suivant, fête du Cœur Immaculé de Marie, de la fondation effective de l’Institution au Centre « La Pace » de Bénévent, avec la profession des vœux de quelques 30 religieux.

Alors la question qui se pose et que, j’en suis sûre, vous diffuserez grâce à votre blog très suivi et très à jour : la réforme par laquelle le Commissaire prétendait ramener l’Ordre à son esprit des premiers temps consiste donc à fermer des Maisons Mariales et à priver ainsi les fidèles d’une présence nécessaire,- aujourd’hui plus que jamais pour le salut des âmes – , du fait de la confusion doctrinale de plus plus en plus répandue qui envahit les Diocèses ?

Et pour conclure je voudrais vous remercier pour les services que vous rendez, grâce à votre blog, à l’Église et aux Fidèles.

In Cordibus Iesu et Mariae,

P.G. (lettre signée)

Traduction de O.C. pour La Porte Latine

Sources : MessaInLatino/Eponymous Flower/LPL

Revue-Item.com

article précédent

100ème Anniversaire de la mort de saint Pie X

article suivant

« La Fraternité Saint Pie X en état de « réconciliation imparfaite »

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS