La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

Le culte musulman célébré à la basilique Sainte Sophie à Istanbul

publié dans regards sur le monde le 26 juin 2017


Le culte musulman célébré à la basilique Sainte Sophie d’Istanbul !

 

L’histoire de la basilique Saint Sophie à Istanbul – Constantinople ! – est tourmentée, à l’image des bouleversements religieux dans la région depuis l’invasion musulmane de 1453. Bâtie en 537 par l’empereur Justinien, cette magnifique basilique qui a servi pendant 916 ans au culte chrétien et dans laquelle ont été couronnés nombre d’empereurs chrétiens d’Orient, est devenue mosquée par le feu et le glaive quand les troupes de Mahomet ont débarqué. Puis, en 1934, lors de l’avènement du régime laïc de Kemal Ataturk, fondateur de la Turquie moderne, un décret l’a transformée en musée, pour mettre fin à la querelle entre chrétiens (orthodoxes) et musulmans. Elle était donc neutralisée, aucun culte, quel qu’il soit, ne pouvant avoir lieu dans ce qui était désormais un simple joyau culturel. Mais depuis qu’Erdogan est au pouvoir les islamistes, qui ont toujours contesté le décret de 1934, exigent son abrogation et que la « mosquée » soit « rendue » aux musulmans.

Jusqu’ici, Erdogan ne leur avait pas donné satisfaction. Or, désireux de se présenter comme un leader musulman important, pour concurrencer l’Arabie saoudite, côté sunnite et l’Iran, côté chiite, il vient de donner l’autorisation que des priè- res musulmanes soient dites à Sainte Sophie, sans, pour l’instant, abroger le décret.

C’est ainsi que le 22 juin, Mehmet Görmez, président de l’administration dépendant du Premier ministre turc et qui gère les lieux de cultes en Turquie, a participé à cette cérémonie religieuse dans ce qui, pourtant, n’est officiellement qu’un musée. Ce culte a été diffusé en direct sur la chaîne de télévision d’État.

Il y avait eu une première alerte en avril dernier, deux jours avant le référendum organisé en Turquie et à la veille de Pâques, quand le président turc avait projeté de prier à Sainte Sophie avec des membres de son parti AKP et des responsables religieux. Il n’en a rien fait devant la protestation des églises chrétiennes. Mais son but, politique, était atteint, cette annonce était une manœuvre électorale pour que les islamistes les plus durs votent oui au référendum lui accordant les pleins pouvoirs.

Néanmoins, la Conférence des églises européennes, organisation œcuménique rassemblant 125 Églises d’Europe, s’est aussitôt alarmée de ce que Sainte Sophie, « l’un des plus grands lieux de culture et de religion de l’humanité », soit ainsi « utilisée à des fins politiques » .

L’islamisation accrue de la Turquie s’accompagne d’une offensive contre les chrétiens.

En témoigne l’affaire du lycée allemand d’Istanbul. Le week-end d’avant Noël, les professeurs de ce lycée, l’école Lisesi, ont fait savoir que le ministère de l’éducation turc avait demandé à la direction de l’établissement de supprimer toute activité en rapport avec Noël. Parallèlement, le député Mustafa Sentop, vice-président du parti gouvernemental AKP, a accusé les professeurs allemands d’Istanbul de vouloir « évangéliser » en terre musulmane : « On ne peut accepter un travail de mission dans une école publique … Nous sommes ici en Turquie. La propagande politico/religieuse de l’Etat allemand en direction des enfants n’est pas autorisée. » En revanche, le culte musulman dans ce qui fut une église chrétienne est autorisé… en violation d’un décret qui n’est pas (encore) abrogé.

(Source: Bulletin d’André Noël n° 2523)

Revue-Item.com

article précédent

Emmanuel Macron et l’Islam. Gravissime.

article suivant

Une nouvelle importante…

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS