La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

L’arrogance musulmane

publié dans regards sur le monde le 3 juin 2019


L’arrogance du Conseil français du culte musulman

Nous l’avons souligné à plusieurs reprises, tant l’évidence s’impose : toute concession, toute faiblesse à l’égard des musulmans en appellent d’autres. Leurs revendications ne cesseront que lorsque notre pays aura accepté la charia. Dernier exemple en date. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) vient de dénoncer la «désinvolture» de Christophe Castaner, qui n’a pas assisté à la rupture du jeûne du ramadan (iftar) organisée mardi soir à Paris. Dans un communiqué, on peut lire : « C’est la première fois depuis que le CFCM organise un iftar qu’un ministre de l’Intérieur ne répond pas favorablement à notre invitation», a affirmé le délégué général de l’organisation, Abdallah Zekri, lors du repas de rupture du jeûne au Pavillon Dauphine. «Si M. Castaner a quelque chose à nous reprocher, qu’il le dise», a-t-il affirmé. Ce qui était un geste de courtoisie de la part du gouvernement est devenu un droit, un avantage acquis pour la communauté musulmane et y déroger relèverait donc de l’islamophobie, ce que suggère le CFCM entre les lignes. Le tort du gouvernement n’est point de ne pas s’être rendu cette année à l’Iftar à Paris mais de l’avoir fait les années précédentes. Abdallah Zekri a rappelé qu’en 2018, Gérard Collomb, alors ministre de l’Intérieur, et le premier ministre, Edouard Philippe, s’étaient rendus à l’iftar officiel du CFCM. En 2017, tout juste élu, Emmanuel Macron y avait pris la parole. « Nous sommes déçus que le ministre de l’Intérieur n’ait pas daigné venir passer un petit moment, même si son agenda est chargé, prendre un verre de l’amitié, échanger un peu avec nous. »En période électorale, on peut en effet imaginer que le ministre de l’Intérieur et des cultes a d’autres priorités à observer. Le ramadan et son repas de clôture ne font pas (encore) partie des fêtes religieuses reconnues par la Ré-publique, c’est-à-dire Pâques, l’Ascension, Pentecôte, Assomption, Toussaint, Noël. Ces fêtes chômées et reconnues n’impliquent pas, bien entendu, que le ministre de l’Intérieur y participe, de près ou de loin. C’est déjà un privilège exorbitant qu’il se rende à l’Iftar, privilégiant l’islam au détriment des autres religions, et l’on voudrait que cela de-vienne une obligation ! Mais que le CFCM se rassure !

Après ce rappel à l’ordre, Christophe Castaner, au lieu de les envoyer paître, a annoncé qu’il allait se racheter en participant le lendemain à la rupture du jeûne organisée à Strasbourg par le CRCM, filiale régionale du CFCM, l’idée, dit le ministre, étant « d’aller dans les territoires».«Strasbourg, lieu de formation des imams, de dialogue interreligieux, du Concordat, est attractif », a-t-il ajouté. Outre cette participation strasbourgeoise le CFCM peut trouver un autre motif de satisfaction : des versets du Co-ran ont été psalmodiés dans la vénérable cathédrale des armées Saint-Louis des Invalides, placée sous le patronage du roi très chrétien.

En effet, le 22 mai dernier, l’ambassade du Kosovo en France avait organisé un concert en hommage aux victimes du conflit au Kosovo. « Sans considération ethnique et pour rendre hommage à la France et à l’armée française qui ont contribué à la paix dans les Balkans », expliqua l’ambassadeur Qëndrim Gashi. Pourquoi pas ? La Philharmonie du Ko-sovo, sous la direction de Baki Jashari, interpréta donc l’œuvre de Karl Jenkins, L’Homme armé : une messe pour la paix, composée en 1999. Mais voilà, il y a dans cette messe l’ordinaire de la messe des catholiques, psaumes de la Bible mais aussi l’appel à la prière islamique, retentissant dans ce haut-lieu de la foi catholique ! Alors que les prêtres catholiques ne montent plus en chaire, c’est du haut de cette chaire désertée par les des-servants chrétiens, que l’appel à la prière musulmane a été lancé ! Personne n’imagine que lors d’une cérémonie dans une mosquée, des prières catholiques soient prononcées par souci œcuménique. L’ouverture est toujours au profit du seul islam. Jusqu’à quand ?

Revue-Item.com

article précédent

« Quand la Patrie est trahi par la République

article suivant

Bravo les miitaires! Enfin une réction à la hauteur du scandale!

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Rechercher

Retraites spirituelles de Saint Ignace de l'Institut du Bon Pasteur
Calendrier à télécharger avec bulletin d'inscription. Cliquez ici.
Couvent Saint-Paul (Thiviers, Dordogne)