La Revue Item - « La Tradition sans peur »
Abonnements
Newsletter

Entrez votre adresse email

La Semaine Sainte

publié dans paroisse saint michel le 16 avril 2011


C’est la Semaine Sainte.

Mais toutes les semaines de l’année ne sont-elles pas saintes? Pourquoi l’Eglise a-t-elle plus particulièrement appelé cette semaine, « La Semaine Sainte ».

Voici quelques raisons pour soutenir notreprière.

C’est la Semaine de la Passion de NSJC. Là, NSJC souffrit cruellement pour la rédemption de nos âmes. C’est donc la Semaine où éclate comme nul part ailleurs la Charité de Notre Dieu. « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux que l’on aime ».  C’est l’occasion pour nous de nous unir avec reconnaissance et amour au Sacrifice de NSJC. La contemplation de la Croix de Jésus excite en nos coeurs, dit saint Bernard, les « aiguillons de l’amour ». C’est un grand don. Il s’origine en cette semaine: la Semaine Sainte.

C’est la Semaine qui vit l’institution de la Sainte Eucharistie par NSJC. C’est le plus grand des Sacrements. Au milieu d’un monde sans espérance, l’Eucharistie fonde et nourrit notre espérance: « Celui qui mange mon Corps et boit mon Sang, a la vie éternelle ». Cette éternité est le fruit de l’amour de Dieu qui veut se communiquer. Elle s’origine en cette Semaine, la Semaine Sainte.

C’est la Semaien qui vit aussi l’institution du Sacerdoce catholique, un grand bien pour l’Eglise et le monde. Par ces paroles « Faites ceci en mémoire de moi », Jésus faisait prêtres ses Apôtres. Dès lors, et grâce à eux et à leurs successeurs, l’Eglise posséde l’Eucharistie, et l’unique Sacrifice rédempteur. Le prêtre est ainsi « pourvoyeur » d’éternité. C’est un grand bien. Il a son origine en cette semaine, c’est la Semaine Sainte.

C’est la Semaine où la Justice divine a été satisfaite par  l’oblation parfaite, celle du Fils de Dieu réparant la prévarication originel d’Adam. Dans une totale soumission à la Volonté de son Père, Jésus, le Fils de Dieu, offrait un acte d’adoration totale et absolue. « Per Ipsum et cum Ipso et in Ipso, omnis honor et gloria ». Dès lors, en union à cet acte d’oblation du Fils de Dieu en son Sacrifice,  qui a pris naissance en cette semaine, la Trinité Sainte peut être honorée.  »Per Dominum Nostrum Jesum Christum ». On comprend que l’Eglise puisse parler de Semaine Sainte.

Revue-Item.com

article précédent

Sur la Lybie de Kadhafi: Un texte du père Piero Gheddo

article suivant

Vivons pour le Bon Dieu » du Chanoine Antoine Crozier).

 

 

articles liés

Imprimer cet article Imprimer cet article

partager cette page

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

 

Videos
Entretien par Novopress le 17/07/2011

Entretien par Franck Abed le 01/02/2011
Rechercher

Actualités RSS